Archives de catégorie : Communiqués de presse

Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies félicite deux soldats de la paix burkinabé pour leur « courage exemplaire »

Communiqué de presse

Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies félicite deux soldats de la paix burkinabé
pour leur « courage exemplaire »

Deux soldats de la paix burkinabé faisaient partie des neuf Casques bleus sélectionnés pour se voir remettre la prestigieuse médaille Capitaine Mbaye Diagne pour acte de courage exceptionnel. Cette récompense a finalement été décernée à titre posthume au soldat Chancy Chitete, originaire du Malawi, par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, António Guterres, lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, qui s’est tenue le 24 mai 2019 à New York.

Les deux soldats de la paix burkinabé, le caporal Adrien Ouedraogo et feu le caporal Ibrahim Yameogo, qui servaient dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), ont aidé à défendre le « camp géant » de la Mission à Tombouctou contre une attaque terroriste, le 14 avril de l’année dernière.

Le Secrétaire général a récemment adressé une lettre de félicitations au caporal Ouedraogo et à la famille du caporal Yameogo, tombé dans l’exercice de ses fonctions. Le Secrétaire général a salué le courage exemplaire de ces combattants de la paix, auxquels il a exprimé sa sincère gratitude.

Le Secrétaire général a félicité le caporal Ouedraogo, artilleur blessé lors de l’attaque, pour avoir neutralisé les combattants ennemis à l’entrée du camp avec fermeté, abnégation et professionnalisme, ajoutant que M. Ouedraogo avait fait preuve d’une bravoure exceptionnelle dans l’exercice de son devoir.

Le Secrétaire général a rendu hommage à feu le caporal Yameogo, fusilier et chef de l’équipe de lutte contre les incendies, pour avoir contenu les pertes en vies humaines lors de l’attaque terroriste. Selon le Secrétaire général, les actes de M. Yameogo s’inscrivaient dans la plus pure tradition du maintien de la paix et témoignaient d’une bravoure et d’un courage extraordinaires.

Le Secrétaire général a présenté ses sincères condoléances à la famille et aux amis du caporal Ibrahim Yameogo, dont le décès l’a profondément attristé.

Dans le discours qu’il a prononcé lors de la cérémonie de remise de la médaille Diagne, M. Guterres a souligné que le grand nombre de soldats de la paix auquel il avait été envisagé de décerner cette récompense témoignait de l’extraordinaire courage et du dévouement des soldats de la paix de l’ONU.

Des soldats de la paix tchadiens, égyptiens, malawiens et sud-africains qui avaient également été pressentis pour recevoir la médaille Diagne ont eux aussi reçu une lettre de félicitations du Secrétaire général.

 

Plus d’informations : Veuillez contacter Emile Kaboré (CINU)   

E-mail : kaboree@un.org; Tél : 25306076

Journée internationale des Casques Bleus de l’ONU : Cinq casques bleus Burkinabè reçoivent la médaille Dag Hammarskjöld à titre posthume.

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU a été commémorée le vendredi 24 mai 2019 au siège des Nations Unies à New-York.  lors d’une cérémonie spéciale. A l’occasion de cette cérémonie spéciale, les Nations Unies ont décoré 119 hommes et femmes de 38 pays récemment morts au service de la paix, en leur remettant, à titre posthume, la médaille Dag Hammarskjöld, du nom du deuxième Secrétaire général de l’ONU mort dans un accident d’avion alors qu’il effectuait une mission de paix dans ce qui est aujourd’hui l’actuelle RDC. Cinq Casques bleus du Burkina Faso figurent parmi les soldats de la paix qui ont été décorés à titre posthume lors de cette cérémonie. Leur médaille a été reçue par SEM. Eric Tiaré Représentant Permanent du Burkina Faso à l’ONU (voir photo). Le Représentant Permanent du Burkina Faso à l’ONU, SEM. Eric Tiaré, recevant des mains du Secrétaire général des Nations Unies  la médaille Dag Hammarskjold décernée à titre posthume à 5 casques bleus du Burkina Faso Les 05 Casques bleus du Burkina Faso figurant parmi les 119 qui ont reçu à titre posthume la médaille Dag Hammarskjold sont : Sergent Noyam Jaques Kafando, Caporal Ibrahim Yameogo, Soldat Pouobepeor Some, Sergent-Chef Issa Yoni, et Soldat Ouetia Deplhin Limon qui ont tous perdu la vie en servant dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Les soldats de la paix de l’ONU font face à de graves menaces. Les attaques contre leurs patrouilles et leurs installations sont devenues courantes. Les maladies et les accidents dont ils sont victimes présentent également de lourdes conséquences. « Plus de 3.800 Casques bleus militaires, policiers et civils ont perdu la vie depuis que l’ONU a déployé la première de ses 72 missions de maintien de la paix en 1948 », a rappelé le Secrétaire général. L’année dernière, 98 membres du personnel du maintien de la paix originaires de 36 pays ont été tués au cours de leur mission. « Bien que ce soit le nombre le plus faible de victimes en une décennie, cela reste inacceptable », a dit M. Guterres. Selon le chef de l’ONU, les Casques bleus ont besoin de meilleures formations et de meilleurs équipements, et leurs mandats doivent être réalistes et appuyés de manière adéquate par des ressources et une volonté politique. « Nous devons également veiller à ce que les auteurs d’attaques contre les soldats de la paix soient identifiéJournée internationale des Casques Bleus de l’ONU : Cinq casques bleus Burkinabè reçoivent la médaille Dag Hammarskjöld à titre posthume.s et traduits en justice », a rappelé le Secrétaire général, soulignant que le renforcement du maintien de la paix requiert l’engagement et l’action de tous. ————————————————————————————————————- Plus d’informations : CINU Ouagadougou : unic.ouagadougou@unic.org ou visitez le site web : https://news.un.org/

Le Conseil de sécurité proroge, jusqu’au 15 mars 2018, le mandat de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS)

Le Conseil de sécurité, considérant que la situation au Soudan du Sud continue de constituer une menace pour la paix et la sécurité internationales, a décidé, le 14 décembre 2017, de proroger le mandat de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) jusqu’au 15 mars 2018.
En adoptant à l’unanimité la résolution 2392 (2017), présentée par les États-Unis, le Conseil, agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, « autorise la Mission à utiliser tous les moyens nécessaires pour mener à bien ses tâches ».
Cette prorogation va au-delà de la recommandation faite par le Secrétaire général de l’ONU, qui préconisait dans son rapport* que le mandat actuel de la MINUSS soit prorogé de deux mois pour permettre l’achèvement de l’examen stratégique de la Mission, actuellement en cours, et l’analyse, par le Conseil, de ses recommandations. Continuer la lecture

Le Secrétaire général nomme Mme Gunilla Carlsson, de la Suède, Directrice exécutive adjointe à la gestion et à la gouvernance de l’ONUSIDA

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, a annoncé le 12 décembre 2017 la nomination de Mme Gunilla Carlsson, de la Suède, au poste de Directrice exécutive adjointe à la gestion et à la gouvernance du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).
Mme Carlsson est actuellement Conseillère principale de la Banque africaine de développement (BAD) et siège au conseil d’administration de Gavi, L’Alliance du vaccin, en tant que vice-présidente.
Elle a été élue membre du Parlement suédois de 2002 à 2013 et a également occupé les fonctions de Ministre de la coopération internationale au développement de 2006 à 2013. Auparavant, elle a siégé au sein du Parlement européen.
Elle succède à Mme Jan Beagle, qui a été nommée Secrétaire générale adjointe à la gestion des Nations Unies en juin 2017. Le Secrétaire général souhaite exprimer ses remerciements à Mme Beagle, ainsi qu’à M. Joel Rehnstrom, qui a occupé le poste de Directeur exécutif adjoint par intérim depuis le départ de Mme Beagle.

Pour appuyer la Force conjointe des États du G5 Sahel, le Conseil de sécurité propose un accord technique avec l’ONU et l’Union européenne, via la MINUSMA

Par la résolution 2391 (2017), adoptée à l’unanimité le 08 décembre 2017, et soumise par la France, le Conseil de sécurité demande au Secrétaire général de prendre les dispositions nécessaires pour conclure dès que possible un « accord technique » entre l’ONU, l’Union européenne et les États du G5 Sahel, en vue de fournir, par l’intermédiaire de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), un appui opérationnel et logistique spécial à la Force conjointe du G5 Sahel.
La France a salué une résolution qui marque un véritable « bond en avant » du Conseil de sécurité sur la question de la paix et de la sécurité dans la région. La résolution a été appuyée par la Mauritanie et le Mali qui ont toutefois considéré que le soutien de l’ONU aurait pu être « plus large ». Continuer la lecture

Le Secrétaire général nomme M. Colin Stewart, du Canada, Représentant spécial pour le Sahara occidental et Chef de la MINURSO

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, a annoncé le 1er décembre 2017 la nomination de M. Colin Stewart, du Canada, comme son Représentant spécial pour le Sahara occidental et Chef de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO).
M. Stewart succède à Mme Kim Bolduc, du Canada, dont le mandat s’est achevé le 22 novembre 2017. Le Secrétaire général est reconnaissant envers Mme Bolduc pour son leadership et sa persévérance pendant l’exercice de son mandat. Continuer la lecture

Centrafrique : Le mandat de la MINUSCA renouvelé d’un an avec 900 militaires supplémentaires

Des Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA). Photo MINUSCA

Le Conseil de sécurité a décidé mercredi 15 novembre 2017 de proroger le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) jusqu’au 15 novembre 2018.
Un renouvellement de mandat approuvé par tous les membres du Conseil et qui s’accompagne d’un renforcement de la Force de la mission de maintien de la paix. La résolution 2387 (2017) adoptée mercredi à l’unanimité autorise une augmentation effective de 900 militaires afin de permettre à la MINUSCA « d’exécuter plus efficacement l’intégralité de son mandat ». Continuer la lecture

L’Assemblée générale élit quatre juges à la CIJ et prévoit un autre tour de scrutin pour leurs homologues britannique et indien

Le Palais de la Paix, siège de la Cour Internationale de Justice (CIJ) à La Haye, Pays-Bas. (Archives) Photo: ONU/CIJ/Jeroen Bouman

L’Assemblée générale a réélu ou élu le 09 novembre 2017, au cinquième tour de scrutin, les juges français, brésilien, libanais et somalien, à la Cour internationale de Justice (CIJ), pour un mandat de neuf ans, à compter du 6 février 2018. Elle a prévu un autre tour pour les juges britannique et indien.
L’Assemblée et le Conseil de sécurité, qui ont commencé ce matin parallèlement l’élection de cinq juges avec obligation de parvenir aux mêmes résultats, ont voté différemment pour les candidats sortants de l’Inde et du Royaume-Uni. Ils ont donc décidé de se réunir lundi 13 novembre, à partir de 15 heures, pour les départager. Continuer la lecture

Le Conseil de sécurité élit quatre juges à la Cour internationale de Justice et prévoit un autre tour de scrutin pour leurs homologues britannique et indien

Le Palais de la Paix, siège de la Cour Internationale de Justice (CIJ) à La Haye, Pays-Bas. (Archives) Photo: ONU/CIJ/Jeroen Bouman

Le Conseil de sécurité a, simultanément avec l’Assemblée générale, réélu ou élu, le 09 novembre 2017, quatre juges de la Cour internationale de Justice (CIJ), pour un mandat de neuf ans qui prendra effet à compter du 6 février 2018.
Le Conseil a ainsi réélu M. Ronny Abraham (France) par 15 voix, MM. Antônio Augusto Cançado Trindade (Brésil) et Abdulqawi Ahmed Yusuf (Somalie) par 10 voix. M. Nawaf Salam (Liban) a été élu par 12 voix.
Quatre tours de scrutin ont été nécessaires au Conseil de sécurité et à l’Assemblée générale pour élire ces quatre juges parmi les six candidats en lice. Un tour de scrutin additionnel n’a pas permis de départager les deux candidats restants, MM. Dalveer Bhandari (Inde) et Christopher Greenwood (Royaume-Uni). Le premier a obtenu la majorité absolue à l’Assemblée générale, le second au Conseil de sécurité. Continuer la lecture

Vingt États Membres promettent près de 400 millions de dollars pour soutenir les activités de développement des Nations Unies en 2018

La liste des contributions volontaires aux institutions spécialisées, fonds et programmes du système onusien reste ouverte jusqu’au 30 juin 2018

L’an dernier, 26 États Membres avaient promis de débourser plus d’un milliard de dollars pour le financement des activités opérationnelles des agences, fonds et programmes du système des Nations Unies, un engouement qui a été moindre cette année puisque 20 États Membres seulement sont venus faire des promesses de contributions à ces activités pour 2018, à l’occasion de la Conférence annuelle consacrée à ces annonces, qui totalisent 398 980 195 dollars.
À l’ouverture de la Conférence des Nations Unies de 2017 pour les annonces de contributions aux activités de développement, le Directeur du Bureau d’appui au Conseil économique et social (ECOSOC) et de la coordination, M. Navid Hanif, a présenté les tendances du financement des activités opérationnelles de développement des Nations Unies en précisant que 29,9 milliards de dollars avaient été déboursés à ce titre en 2016.
À titre de comparaison, ce chiffre représente 20% des 142,6 milliards de dollars dévolus à l’aide publique au développement (APD) en 2016, selon des données fournies par le groupe de travail OCDE/CAD (Comité d’aide au développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques) sur l’évaluation de l’aide. Continuer la lecture