Archives de l’auteur : Adama Koné

Message publié à l’occasion de la Journée des Nations Unies :  24 octobre 2019

La Journée des Nations Unies nous offre l’occasion de réaffirmer les idéaux énoncés dans la Charte des Nations Unies, qui jour pour jour est entrée en vigueur il y a de cela 74 ans.

En cette époque de tumulte généralisé, la Charte reste notre point de repère. Et l’Organisation reste déterminée à s’attaquer envers et contre tout aux véritables problèmes auxquels les peuples sont vraiment confrontés.

Nous œuvrons en faveur d’une mondialisation équitable et d’une action climatique ambitieuse.Nous agissons en faveur des droits de la personne et de l’égalité des sexes et nous nous opposons à la haine, quelle que soit la forme qu’elle prend.Nous nous efforçons de maintenir la paix et nous portons secours à des millions de personnes prises au piège de conflits armés.L’Organisation des Nations Unies a placé la capacité d’évolution et le respect du principe de responsabilité au cœur de l’action qu’elle mène pour mieux venir en aide aux pays.

L’année prochaine, nous célébrerons le soixante-quinzième anniversaire de la fondation de l’Organisation. C’est l’occasion pour nous de repenser l’avenir ensemble.

Je vous invite à prendre part à la réflexion.

Ensemble, agissons en faveur du bien-être des peuples.

Message du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres à l’occasion de la Journée des Nations Unies, 24 octobre 2019

La Journée des Nations Unies nous offre l’occasion de réaffirmer les idéaux énoncés dans la Charte des Nations Unies, qui jour pour jour est entrée en vigueur il y a de cela 74 ans.
En cette époque de tumulte généralisé, la Charte reste notre point de repère.
Et l’Organisation reste déterminée à s’attaquer envers et contre tout aux véritables problèmes auxquels les peuples sont vraiment confrontés.
Nous œuvrons en faveur d’une mondialisation équitable et d’une action climatique ambitieuse.
Nous agissons en faveur des droits de la personne et de l’égalité des sexes et nous nous opposons à la haine, quelle que soit la forme qu’elle prend.

Continuer la lecture

A Dakar, le changement climatique et les migrations à l’agenda d’une réunion du Conseil des droits de l’homme

Photo ONU/Jean-Marc Ferré
M. Coly Seck, Président de la 40ème session du Conseil des droits de l’homme

La capitale sénégalaise accueille du 21 au 22 octobre un séminaire du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies consacré au changement climatique et aux migrations de masse.
Le Président du Conseil des droits de l’homme, Coly Seck, estime que l’organe onusien doit servir de « précurseur à l’échelle internationale » sur ces deux questions « extrêmement importantes ».
Ambassadeur du Sénégal auprès des Nations Unies à Genève, Coly Seck entend faire de ces « enjeux du présent et du futur », la grande cause de la fin du mandat de son pays à la tête du Conseil des droits de l’homme, mais aussi de fil conducteur pour son successeur qui prendra ses fonctions le 1er janvier 2020.

Continuer la lecture

Discours de haine en ligne : les gouvernements et entreprises en échec (expert de l’ONU)

Unsplash/Priscilla du Preez
Les gouvernements et les entreprises de l’Internet ne parviennent pas à relever les défis de la haine en ligne.

« La prévalence de la haine en ligne pose des défis à tout le monde, et en premier lieu aux personnes marginalisées qui en sont les principales cibles », a déclaré le Rapporteur spécial des Nations unies sur la liberté d’opinion et d’expression, David Kaye, dans un rapport qui porte sur les normes juridiques de la lutte contre la haine en ligne et qui a été présenté lundi à l’Assemblée générale des Nations Unies.
Malheureusement, les États et les entreprises ne parviennent pas à empêcher que les « discours de haine » ne deviennent la prochaine « fausse nouvelle » [fake news], un terme ambigu et politisé dont abusent des gouvernements et qui se trouve à la discrétion des entreprises, a affirmé l’expert.

Continuer la lecture

MESSAGE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DES NATIONS UNIES A L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ELIMINATION DE LA PAUVRETE, 17 OCTOBRE

L’élimination de l’extrême pauvreté est au cœur des efforts déployés partout sur la planète pour atteindre les objectifs de développement durable et construire un avenir durable pour toutes et tous. Mais nous ne pourrons réussir à ne laisser personne de côté que si nous aidons en priorité les plus défavorisés.

Continuer la lecture

Investir dans des infrastructures résilientes au changement climatique et aux catastrophes (ONU)

Banque mondiale/capture d’écran
Début de 2018, de fortes pluies ont inondé Jangwani, un quartier non planifié de la ville tanzanienne de Dar es Salaam, tuant 15 personnes et détruisant des infrastructures essentielles.

A l’occasion de la Journée pour la réduction des risques de catastrophe, le chef de l’ONU a appelé à investir dans des infrastructures résilientes au changement climatique et la réduction des risques de catastrophe.
« Au cours de ma vie et de ma carrière, je me suis rendu dans de nombreuses communautés frappées par des phénomènes météorologiques extrêmes et d’autres catastrophes naturelles. Du Pacifique Sud aux Caraïbes en passant par le Mozambique, et ailleurs encore, j’ai pu me rendre compte des effets de l’urgence climatique sur les populations vulnérables, qui voient leur vie dévastée et bouleversée », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans un message publié pour la Journée.

Continuer la lecture

14 milliards de dollars promis au Fonds mondial pour en finir avec le sida, la tuberculose et le paludisme

Fonds mondial contre le VIH la tuberculose et le paludisme
Lors de la sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, les donateurs se sont engagés à verser 14,02 milliards de dollars pour sauver 16 millions de vies et mettre fin au VIH, à la tuberculose et au paludisme d’ici 2030.

Dans un élan de solidarité mondiale sans précédent, les donateurs réunis à la sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial contre le VIH, la tuberculose et le paludisme ont promis 14,02 milliards de dollars pour les trois prochaines années.
« Jamais une organisation multilatérale du secteur de la santé n’avait récolté une telle somme, la plus importante obtenue par le Fonds mondial », s’est félicité le Fonds jeudi dans un communiqué.

Continuer la lecture

Mali : le Conseil de sécurité de plus en plus inquiet de la dégradation de la sécurité dans le centre du pays

Photo MINUSMA/Gemma Cortes
Des Casques bleus de l’ONU dans la région de Mopti, au centre du Mali, en juillet 2019.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies s’est déclaré de plus en plus inquiet de la dégradation de la situation sécuritaire dans le centre du Mali et a salué les mesures prises par la Mission de l’ONU dans ce pays, la MINUSMA, pour faire face à cette situation.
Dans une déclaration à la presse publiée mercredi au lendemain d’un exposé du chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, les membres du Conseil ont noté que le gouvernement malien et les groupes armés signataires de l’accord de paix ont progressé dans la mise en œuvre de cet accord.
Ils ont en particulier souligné l’intégration de plus de 1.000 membres des groupes armés signataires dans les forces de défense et de sécurité maliennes et des progrès vers le développement socio-économique du nord du Mali.

Continuer la lecture

Le secteur privé va encourager l’innovation pour en finir avec le VIH, la tuberculose et le paludisme (Fonds mondial)

Photo Fonds mondial/John Rae
Une machine permettant à des employés de la prison de Pollsmoor, en Afrique du Sud, de vérifier si les prisonniers sont atteints de tuberculose.

À l’ouverture de sa sixième Conférence de reconstitution des ressources à Lyon, en France, le Fonds mondial contre le VIH, la tuberculose et le paludisme a annoncé qu’une série de partenaires du secteur privé allaient encourager l’innovation pour en finir plus rapidement avec ces trois maladies infectieuses les plus meurtrières de la planète.
Neuf organisations du secteur privé ont pris de nouveaux engagements pour aider à répondre à des enjeux critiques grâce à des technologies mobiles et numériques innovantes, à des produits de consommations et à des services financiers en apportant des compétences techniques et un savoir-faire essentiels.

Continuer la lecture

74ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies : exposition de photos, affiches et brochures

Présentation de l’exposition à quelques visiteurs par le Documentaliste du CINU

Afin d’informer un large public sur la structure, le fonctionnement et les travaux de l’Assemblée générale des Nations Unies et de promouvoir la 74ème session de l’Assemblé Générale , le CINU de Ouagadougou a organisé du 23 au 30 septembre 2019, une exposition de photos, d’affiches et de brochures.
L’ordre du jour de la 74ème session, les réunions de haut niveau et les priorités du nouveau président de l’Assemblée Générale des Nations Unies ont également été promus par le biais de cette exposition.
Tenue dans les locaux du CINU, cette exposition a accueilli plusieurs visiteurs, dont des étudiants, des diplomates, des responsables gouvernementaux, des chercheurs, des membres de la société civile et des médias.