Le chef de l’ONU s’engage à soutenir le Président élu de l’Assemblée générale

Photo ONU/Manuel Elias
L’ambassadeur de la Turquie, Volkan Bozkir (à gauche), futur président de la 75ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, rencontre le Secrétaire général, António Guterres, en janvier 2020.

Le Secrétaire général des Nations Unies s’est engagé ce lundi 22 juin 2020, à soutenir le Président élu de la 75ème session de l’Assemblée générale, l’Ambassadeur turc, Volkan Bozkir.
Le Secrétaire général de l’ONU a participé à une réunion informelle avec le nouveau président de l’Assemblée générale des Nations Unies, élu la semaine dernière pour la 75ème session de l’organe onusien, qui commencera en septembre.
António Guterres a remercié le Président actuel, le Nigérian Tijjani Muhamad-Bande, pour la façon dont il a mené à bien les tâches au milieu de la pandémie de Covid-19 et pour avoir donné la priorité à la science lors de la prise de décisions sur le fonctionnement de l’Assemblée générale.

Soulignant la carrière du Président élu, l’ambassadeur turc Volkan Bozkir, António Guterres a déclaré qu’il aurait une grande responsabilité de présider l’organe onusien dans le contexte des difficultés imposées par la crise mondiale de la Covid-19.
Pour le Secrétaire général, il s’agit d’une année clé, notamment en raison du 75ème anniversaire de l’Organisation et de l’importance de la valeur du multilatéralisme dans la résolution des problèmes planétaires.
La session de l’Assemblée générale, qui commence à la mi-septembre, dure un an. Au cours de cette période, des sujets tels que le changement climatique, l’égalité des sexes, les Objectifs de développement durable (ODD) et une série de défis mondiaux sont abordés.
Les pays membres se réunissent pour délibérer et proposer des résolutions, examiner les rapports des organes et agences mandatés, les événements de haut niveau et aussi les élections.
M. Guterres a déclaré que les décennies d’expérience du Président élu dans une carrière diplomatique diversifiée seront un atout pour le bon déroulement des travaux.
Volkan Bozkir préconise également un examen mondial de la Covid-19 axé sur la reconstruction afin de mieux corriger les inégalités socio-économiques mises en évidence par la pandémie.
Le futur président de l’Assemblée générale a déclaré qu’il s’efforcerait de jeter des ponts de confiance entre les pays. L’Ambassadeur de la Turquie a été élu le 17 juin dernier avec 178 voix.
António Guterres a promis le soutien du Secrétariat des Nations Unies au nouveau dirigeant.