Covid-19 : António Guterres plaide pour un vaccin accessible à tous

Photo ONU/Loey Felipe
Des chercheurs à travers le monde tentent de trouver un vaccin contre le coronavirus.

Les vaccins sont « l’intervention de santé publique la plus importante de l’histoire, qui permet de sauver des dizaines de millions de vies chaque année, d’éradiquer des maladies comme la variole et de prévenir des maladies comme la rougeole, la rubéole et le tétanos », a déclaré jeudi le Secrétaire général des Nations Unies.
Dans un message vidéo adressé au Sommet mondial du GAVI, l’Alliance mondiale pour la vaccination, organisé à Londres ce jeudi, António Guterres, a rappelé que malgré ce progrès de la médecine, l’humanité vit un moment d’incertitude.

« La Covid-19 est la plus grande crise de santé publique de notre génération et il n’y a toujours pas de vaccin », a-t-il déclaré, ajoutant que tout en travaillant à la mise au point d’un tel vaccin, il faut comprendre que ce n’est pas la seule vaccination qui résoudra le problème.
« Un vaccin, à lui seul, ne suffit pas. Nous avons besoin d’une solidarité mondiale pour garantir que tous les peuples, partout dans le monde, y aient accès. Un vaccin contre la Covid-19 doit être considéré comme un bien public : un vaccin pour les populations, comme le demandent de plus en plus de dirigeants mondiaux », a souligné António Guterres, en insistant sur le fait que les maladies n’ont pas de frontières.
Le travail du GAVI : un exemple à suivre
António Guterres a appelé à suivre l’exemple du travail de l’Alliance GAVI sur l’immunisation, qui, depuis sa création il y a 20 ans, rend les vaccinations accessibles à de nombreuses personnes de tous âges et de tous niveaux économiques dans tous les pays.
« Aux Nations Unies, nous sommes fiers de participer à cet effort vers une couverture médicale universelle et nous nous engageons à participer à la prochaine phase », a-t-il déclaré.
Le chef des Nations Unies a évoqué les vaccins existants qui n’atteignent pas toutes les personnes qui en ont besoin et a indiqué que 20 millions d’enfants n’ont pas reçu toutes les vaccinations dont ils ont besoin et que 20 % d’entre eux n’ont jamais été vaccinés.
« Et maintenant, dans l’ombre de la Covid-19, leur situation est encore plus désespérée », a-t-il fait valoir, ajoutant que les campagnes de vaccination ont été suspendues en raison de l’urgence.
Pour contrer cette situation, le Secrétaire général a appelé la communauté internationale à prendre trois engagements. D’abord, continuer malgré la Covid-19 à distribuer les vaccins. Ensuite, utiliser les réseaux de distribution de vaccins pour fournir d’autres services de santé primaire. Enfin, lorsqu’un vaccin contre la Covid-19 sera disponible, s’assurer qu’il atteigne tout le monde.
En conclusion, António Guterres a souligné l’urgence pour l’alliance GAVI de disposer des fonds nécessaires pour poursuivre son travail et aider à atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).
A noter que le Sommet qui avait pour ambition de mobiliser 7,4 milliards de dollars pour la période 2021-2025 semble avoir atteint et même dépassé cette somme.