L’ONU lance l’initiative « Vérifié » pour lutter contre la désinformation sur la Covid-19

PAM/Sonia Assoue
Pour sensibiliser et protéger les tchadiens contre le COVID-19, le gouvernement du Tchad et les Nations unies s’appuient sur les gardiens traditionnels de l’information : les journalistes dans les villes et les travailleurs communautaires et troubadours dans les campagnes.

Une nouvelle initiative des Nations Unies vise à repousser la vague de mensonges et de haine qui s’est élevée parallèlement à la pandémie de Covid-19, en donnant aux populations du monde entier les moyens de partager des informations précises pour aider à sauver des vies et promouvoir la solidarité mondiale.
Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a lancé jeudi Verified (en français « Vérifié »), qui créera un cadre de « premiers intervenants numériques » pour accroître le volume et la portée d’informations fiables et précises sur la crise.
« Nous ne pouvons pas céder nos espaces virtuels à ceux qui trafiquent le mensonge, la peur et la haine », a déclaré le chef des Nations Unies.

« La désinformation se répand en ligne, dans les applications de messagerie et de personne à personne. Ses créateurs utilisent des méthodes de production et de distribution astucieuses. Pour la contrer, les scientifiques et les institutions comme les Nations Unies doivent atteindre les gens avec des informations précises auxquelles ils peuvent faire confiance », a-t-il ajouté.
Dans la rubrique Vérifié, les informations seront fournies autour de trois thèmes : la science – pour sauver des vies ; la solidarité – pour promouvoir la coopération locale et mondiale ; et les solutions – pour plaider en faveur du soutien aux populations qui ont été touchées par la Covid-19.
L’initiative encouragera également les plans de relance qui s’attaquent à la crise climatique et aux causes profondes de la pauvreté, de l’inégalité et de la faim.
Les personnes du monde entier sont encouragées à s’inscrire en tant que « volontaires de l’information » auprès de Vérifié, afin de partager des contenus fiables pour assurer la sécurité et la connexion de leurs familles et de leurs communautés.
Les volontaires – décrits comme des « premiers intervenants numériques » – recevront chaque jour un flux de contenu vérifié qui sera optimisé pour être partagé sur les plateformes de médias sociaux, contenant des messages simples mais convaincants qui soit contrent directement la désinformation par des faits, soit comblent les lacunes éventuelles.
Vérifié travaillera en partenariat avec les agences des Nations Unies et d’autres acteurs, notamment les personnes d’influence, la société civile, les entreprises et les médias, afin de distribuer un contenu fiable et précis, tout en collaborant avec les plateformes de médias sociaux pour éradiquer la haine et les informations préjudiciables sur la Covid-19.
La désinformation entrave la réaction, fomente les troubles
La vérification sera menée par le Département des communications mondiales des Nations Unies, dont faire partie ONU Info.
Il s’agit d’une collaboration avec Purpose, l’une des principales organisations de mobilisation sociale au monde, et elle est soutenue par la Fondation IKEA et Luminate.
Melissa Fleming, qui dirige le Département des communications mondiales des Nations Unies (DGC), a observé que dans de nombreux pays, la désinformation diffusée par les canaux numériques entrave la réponse à la pandémie et suscite des troubles.
« Il existe des efforts inquiétants pour exploiter la crise afin de faire progresser le nativisme ou de cibler les groupes minoritaires, ce qui pourrait s’aggraver à mesure que la pression sur les sociétés augmente et que les retombées économiques et sociales se font sentir », a-t elle déclaré.
« L’initiative Vérifié s’efforcera également de faire face à cette tendance avec un contenu porteur d’espoir qui célèbre les actes locaux d’humanité, les contributions des réfugiés et des migrants, et plaide en faveur d’une coopération mondiale », a-t-elle ajouté.