Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur le Burkina Faso

Le Secrétaire général condamne l’attaque perpétrée le 19 août contre le camp militaire de Koutougou, dans la province de Soum au Burkina Faso. Selon les rapports officiels, il s’agit d’une des attaques les plus meurtrières cette année.
Le Secrétaire général exprime ses plus sincères condoléances aux familles des défunts ainsi qu’au peuple et au gouvernement burkinabé, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
Le Secrétaire général condamne en outre les attaques qui visent de manière indiscriminées les populations civiles. Il appelle les autorités à veiller à ce que leurs auteurs soient rapidement traduits en justice et à ce que toutes les actions militaires soient menées conformément au droit international relatif aux droits de l’homme et au droit international humanitaire.
Le Secrétaire général réitère sa solidarité avec le gouvernement et le peuple du Burkina Faso.

Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général.

New York, le 21 août 2019