Visite de Bintou Kéita, Sous-Secrétaire générale des Nations Unies, au Burkina Faso

Soutenir et encourager la nouvelle manière de travailler de l’Equipe- pays des Nations Unies pour aider le gouvernement à répondre aux nouveaux défis contextuels du pays.

La Sous- Secrétaire générale des Nations Unies pour l’Afrique, chargée des Affaires politiques, de la Consolidation de la paix et des Opérations de paix, Mme Bintou Kéita, a séjourné au Burkina Faso du 1er au 04 juillet.

Au cours de cette visite dont l’agenda était particulièrement chargé, la Sous-Secrétaire générale a rencontré l’Equipe-pays des Nations Unies, elle s’est entretenue avec des partenaires du Burkina Faso, eu des audiences avec le ministre des Affaires Etrangères et le Président du Faso et effectué une visite de terrain à Kaya, dans le Centre -Nord du Burkina Faso qui accueille un nombre important de personnes déplacées internes suite à la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays.

Rencontrant l’Equipe-pays des Nations Unies (UNCT) dirigée par la Coordonnatrice résidente Metsi Makhetha à l’entame de son séjour, Bintou Kéta a indiqué que par cette visite, elle voulait être auprès de l’UNCT pour apprécier le contexte dans lequel l’Equipe travaille. Il s’agissait aussi de s’enquérir de l’état de la mise en œuvre des recommandations faites par le Comité exécutif suite à la présentation, le 28 mars 2019, du Rapport de la mission inter-agences conduite par le Dr Chambas au Burkina Faso.

Au regard des informations et explications reçues au cours des échanges, la Sous-Secrétaire – générale a félicité l’UNCT pour les efforts accomplis dans le cadre de la mise en œuvre de ces recommandations et l’a exhorté à adapter sa manière de travailler aux nouveaux contraintes et défis contextuels du Burkina Faso.

Réunion de la Sous-secrétaire générale avec l’Equipe-pays des Nations Unies

Le Ministre des Affaires Etrangères reconnaissant au Nations Unies

Reçue en audience dès son arrivée à Ouagadougou el 1er juillet 2019 par le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M Alpha Barry,  Bintou Kéita a souligné l’importance particulière que les Nations Unies, et en premier le Secrétaire général, accordaient à la situation difficile que traversait le Burkina Faso. Elle a indiqué que toute l’Organisation et l’Equipe-pays sous le leadership de la Coordonnatrice résidente, étaient mobilisées pour accompagner le Burkina Faso .

Le Ministre des Affaires Etrangères, M Alpha Barry, a pour sa part, remercié les Nations Unies pour l’attention et la mobilisation particulières dont l’Organisation fait montre en faveur du Burkina Faso et l’a appelée à être toujours aux côtés de ce pays qui est résilient mais a besoin d’être aidé.

Dans l’optique de renforcer l’efficacité et l’impact des interventions en faveur des populations, le Ministre des Affaires Etrangères et la Sous-Secrétaire générale s sont accordés sur la nécessité de la mise en place d’équipes intégrées comprenant la partie nationale et les Nations Unies pour faire le monitorage des actions réalisées et celles à à réaliser dans l’optique d’adapter les manières de travailler au nouveau contexte du Burkina Faso.

Audience avec le Ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso, M Alpha Barry

A la rencontre des populations déplacées internes

En vue de s’enquérir de la situation sur le terrain, la Sous-Secrétaire générale accompagnée de la Coordonnatrice résidente du SNU, de membres de l’UNCT et de la mission conjointe Nations Unies, Union européenne, Banque mondiale et Banque africaine de développement, (qui séjournait au Burkina Faso au même moment), s’est rendue le 03 juillet 2019 à Kaya, chef- lieu de la région du Centre-Nord et qui accueille un nombre très important de personnes déplacées internes.

Une situation préoccupante

De l’exposé fait par le Gouverneur de la région du Centre-Nord et le Haut- Commissaire de la province du Sanmatenga (dont Kaya est le chef-lieu) qu’entouraient les directeurs des services déconcentrés de l’Etat, il ressort une situation préoccupante. En effet, à la date du 07 juin 2019, consécutivement à la dégradation de la situation sécuritaire, l’on enregistrait 101 298 personnes déplacées dans la province du Sanmatenga, 340 écoles primaires avaient été fermées dans la région du Centre-Nord et 73 446 élèves n’avaient pas pu terminer correctement leur année scolaire dans la même région. Des contraintes liées à la fermeture de nombreuses formations sanitaires, aux questions agricoles et d’élevage ont également été relevées.

Pour la Sous-secrétaire générale, le but de la visite à Kaya était notamment de venir s’imprégner des défis contextuels :  comment sont-ils vécus, qu’est-ce qui est fait pour les relever et qu’est-ce que les partenaires du pays peuvent faire pour accompagner la réponse du gouvernement. Dans cette optique, la visite permettait aussi d’apprécier le travail d’accompagnement que les Nations Unies font dans la région du Centre-Nord.

Le Gouverneur de la région, tout en félicitant et remerciant les Nations Unies pour leur soutien remarquable, a encore sollicité l’accompagnement des partenaires car le gouvernement fait des efforts mais les besoins sont très immenses.

Séance de travail avec le Gouverneur et les directeurs de services de la Région du Centre-Nord

« Notre préoccupation première est la sécurisation de nos terroirs »

En rencontrant des personnes déplacées internes à Kaya, la Sous- Secrétaire générale des Nations Unies et l’équipe des Nations Unies au Burkina Faso sont venues au contact direct de ces populations contraintes de fuir leur localité et leur domicile à cause de l’insécurité qui y prévaut du fait notamment des attaques de groupes armés.

Adultes, Personnes âgées, jeunes, enfants, Ils ont tout abandonné, tout perdu, forcés de partir pour sauver leur vie. Mais au-delà des nombreux problèmes auxquels ils sont confrontés, la préoccupation première et unanimement exprimée par les personnes déplacées est la sécurisation de leurs terroirs afin qu’elles puissent y retourner en toute quiétude.

Victimes innocentes d’une situation préoccupante, ils comptent sur l’aide du gouvernement et de ses partenaires dont les Nations Unies.

Face à cette situation douloureuse, Bintou Kéita a exprimé à ces populations désemparées, la solidarité et le soutien des Nations Unies.

Echanges avec les jeunes
Echanges avec les enfants
Echanges avec les personnes âgées

Echanges avec les femmes

Echanges avec des groupes de personnes déplacées internes : personnes âgées, femmes, jeunes, jeunes.

L’ouverture de bureaux de proximité des Nations Unies au Burkina Faso : l’expression d’une nouvelle manière de travailler

L’un des temps forts de la visite de la Sous-Secrétaire générale à Kaya fut l’inauguration du bureau des Nations Unies dans cette ville. En tout, cinq bureaux locaux seront ouverts au Burkina Faso et cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre concrète des cinq recommandations faites par le Comité exécutif en mars 2019.

Leur ouverture est l’expression d’une nouvelle manière de travailler des Nations Unies au Burkina Faso :  agir vite, de manière synergique, intégrée et coordonnée.

Préfinancés par l’équipe des Nations Unies au Burkina Faso, ces bureaux de proximité traduisent aussi l’engagement fort des Nations Unies de se rapprocher des populations pour mieux contribuer à la réponse.

S’adressant à la famille des Nations Unies au Burkina après avoir procédé à l‘inauguration du bureau des Nations Unies à Kaya en compagnie du Gouverneur de la région et du Représentant permanent du Burkina Faso à l’ONU, la Sous-Secrétaire générale s’est dite « fière et émue ». « Vous avez commencé une belle aventure que vous devez poursuivre car cet essai nous engage davantage » a-t-elle déclaré tout en félicitant la Coordonnatrice résidente et les membres de l’Equipe-pays pour la diligence et l’abnégation avec lesquelles les recommandations du Comité exécutif sont mises en œuvre.

Pour sa part, le staff des Nations Unies à Kaya a remercié Mme Bintou Kéita pour sa visite à et ses encouragements. Ils se sont dits galvanisés et mobilisés pour relever les défis collectifs.

Le bureau de proximité des Nations Unies à Kaya (région du centre-Nord/ Burkina Faso)

Les autorités nationales mobilisées et engagées face à des défis énormes

Le 04 juillet 2019, dernier jour de sa vite au Burkina Faso, la Sous-secrétaire générale des Nations Unies a été reçue en audience par le Premier ministre M. Christophe Dabiré et le Président du Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré.

A sa sortie d’audience avec le Chef de l’Etat, Bintou Kéita a déclaré que « Le Président du Faso est déjà dans la mise en œuvre de nos visions de solidarité et d’unification de la Nation face aux défis auxquels le Burkina Faso doit faire face. »

 La Sous-Secrétaire générale Bintou Kéita reçue en audience par le Président du Faso SEM. Roch Marc Christian Kaboré  (à gauche) et le premier Ministre , M. Christophe Dabiré.

S’entretenant à la fin de son séjour avec l’Equipe des Nations Unies, la Sous-Secrétaire générale a relevé que des efforts majeurs ont été faits sur le terrain pour la mise en œuvre des recommandations du Comité exécutif. L’on peut citer dans ce cadre, l’ouverture de bureaux de proximité des Nations Unies au Burkina Faso.