Le système des Nations Unies au Burkina Faso : Note d’information Ouagadougou, le 02 Janvier 2018

Réforme du système de développement des Nations Unies : Une réforme audacieuse pour faire face aux enjeux et aux défis de développement des pays
Le 31 mai 2018, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Résolution A/RES/72/279 relative à la Réforme du système de développement des Nations Unies.
En adoptant cette Résolution historique, les Etats-Membres se sont engagés à impulser une Organisation des Nations mieux positionnée pour réaliser les Objectifs de Développement Durable (ODD), « le programme le plus audacieux de l’humanité pour éradiquer la pauvreté, promouvoir une mondialisation équitable et créer un meilleur avenir pour tous ». Pour ce faire, La Réforme devrait générer une ONU « plus efficace et plus souple, qui privilégie davantage l’action sur le terrain et qui serve mieux les États membres et leurs populations »
Dans cette optique et en vue de permettre à l’Organisation de réaliser cet objectif ambitieux, les Etats-Membres, à travers la Résolution A/RES/72/279, ont pris d’importantes décisions dont celles relatives au renforcement du système des Coordonnateurs résidents et au fonctionnement des Equipes de pays de l’ONU.
Ainsi, la Résolution :
•Affirme et clarifie la position institutionnelle du Coordonnateur Résident en tant que Représentant du Secrétaire général et la plus haute personnalité de l’ONU dans le pays. A cet effet, une lettre du Secrétaire Général, reconfirme la nomination de Madame Metsi Makhetha en qualité de Coordonnatrice Résidente pour le Burkina Faso à compter du 1er janvier 2019.
•Affirme un système de coordonnateur résident revigoré séparant les fonctions de Coordonnateur Résident de celles de Représentant résident du PNUD. En effet, la coordination du système des Nations Unies à compter du 1er janvier 2019, n’est plus liée au PNUD mais relève directement du Secrétaire génal de l’ONU ;
•Affirme et consolide la responsabilité du Coordonnateur Résident en tant que chef d’équipe et sa fonction de coordination de l’ensemble des agences opérationnelles du système des Nations Unies dans le pays ;
Cette réforme d’envergure vise à générer un système de développement des Nations Unies plus cohérent pour offrir de meilleurs résultats aux populations.
Plus d’informations, veuillez contacter :
Ane-Kirstine BIRNBAUM (ane-kirstine.birnbaum@one.un.org), Emile KABORE (kaboree@un.org)