En visite au Burkina Faso, Michelle Bachelet plaide pour un appui international renforcé pour éviter une situation incontrôlable

Photo PAM/Marwa Awad
Des personnes déplacées au Burkina Faso ont trouvé refuge dans un camp de la ville de Pissila, au nord-est du pays (photo d’archives).

A l’issue d’une visite de quatre jours au Burkina Faso, la cheffe des droits de l’homme des Nations Unies, Michelle Bachelet, a plaidé mercredi pour un appui régional et international renforcé pour éviter que la situation dans ce pays confronté à de multiples crises ne devienne incontrôlable.
« Le Burkina Faso est en proie non pas à une mais à plusieurs crises majeures et croisées, incluant des défis régionaux. Je veux profiter de ma visite pour encourager la communauté internationale à intensifier son appui pour aider à la résolution de cette situation sérieuse », a déclaré Mme Bachelet lors d’une conférence de presse à Ouagadougou.

Continuer la lecture

En visite au Niger, le Conseil de sécurité a discuté avec les autorités des défis sécuritaires et humanitaires

Photo : UNICEF/Gilbertson V
L’armée nigérienne patrouille dans le désert du Sahara pour cibler des groupes terroristes, notamment l’EIIL et Boko Haram.

Lors d’une visite au Niger qui s’est achevée lundi soir, une délégation du Conseil de sécurité des Nations Unies a discuté avec les autorités des défis sécuritaires et humanitaires auxquels la région du Sahel, et notamment le Niger, sont confrontés.
Après une visite de deux jours au Mali ce weekend, l’objectif de cette visite au Niger était de voir comment le Conseil de sécurité peut mieux soutenir la région du Sahel sur des questions telles que le terrorisme et le changement climatique.

Continuer la lecture

António Guterres : « nous devons faire en sorte que le mensonge redevienne un mal » et réduire les discours de haine

UNICEF/Kate Watson
Des élèves chantent une chanson dans le cadre d’un atelier sur la tolérance dans une école en Indonésie.

Le Secrétaire général de l’ONU a mis en garde mardi contre le fait que « la haine prend racine dans le terreau de l’ignorance » des faits historiques, de la science et des qualités humaines qui « unissent tous les peuples ». António Guterres s’exprimait lors de la Conférence mondiale des ministres de l’éducation sur la lutte contre les discours de haine par l’éducation.

Continuer la lecture

Mali : au terme de ses rencontres à Bamako, le Conseil de sécurité se dit encouragé par les progrès et attend la fin de la transition

MINSUMA
La délégation du Conseil de sécurité menée par les Ambassadeurs Martin Kimani (Kenya,centre), Nicolas de Riviere (France, gauche) et Abdou Abarry (Niger, droite), ont été a l’écoute dimanche de la société civile malienne et des parties signataires aux Accords de paix.

Au terme de sa visite au Mali, dimanche, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est dit « encouragé par les progrès réalisés par le Mali en dépit des nombreuses difficultés rencontrées ».
« Nous attendons à présent avec impatience, la fin de la période de transition qui doit aboutir à la tenue d’élections », a déclaré lors d’une conférence de presse à Bamako, l’Ambassadeur du Kenya auprès de l’ONU, Martin Kimani.
La délégation du Conseil est arrivée dans le pays sahélien samedi, afin de porter un message de solidarité et de tenir des rencontres importantes, avec les différents acteurs : la société civile, les signataires de l’Accord de paix, le Gouvernement, le Président de la transition, et la MINUSMA.

Continuer la lecture

Message du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à l’occasion de la Journée des Nations Unies (2021)

le Secrétaire général de l’ONU, à l’ouverture de la 76eme Assemblée générale de l’ONU

Il y a soixante-seize ans était fondée l’Organisation des Nations Unies, porteuse d’espoir pour un monde tout juste sorti des ténèbres d’un conflit catastrophique.
Aujourd’hui, les femmes et les hommes qui composent l’ONU font vivre cet espoir partout sur la planète.
Le COVID-19, les conflits, la faim, la pauvreté et l’urgence climatique nous rappellent que notre monde est loin d’être parfait.
Mais ils montrent aussi clairement que la solidarité est la seule voie possible pour aller de l’avant.

Continuer la lecture

Deux Burkinabés distingués par le HCR sont fiers d’avoir pu aider des personnes déplacées dans le besoin

UNOCHA/Naomi Frerotte
Un groupe de femmes déplacées collecte de l’eau dans la ville de Djibo au Burkina Faso.

Au Burkina Faso, au cœur de la crise humanitaire à la croissance la plus rapide au monde, deux personnalités locales ont largement ouvert leur porte aux déplacés et convaincu leur communauté d’en faire autant. Elles sont co-lauréates de la distinction Nansen pour la région Afrique.
Début 2019, deux ou trois familles arrivaient chaque semaine par la route poussiéreuse qui mène à Bollé – un quartier des faubourgs de Kaya, la capitale de la région Centre-Nord du Burkina Faso. Elles cherchaient désespérément de l’aide après avoir fui les attaques de groupes armés et des forces nationales plus au nord, près de la frontière malienne.

Continuer la lecture

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme ouvre un bureau national au Burkina Faso

Signature de l’accord par Mme Michelle Bachelet (HCDH) et M. Alpha Barry, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine

GENÈVE (le 6 octobre 2021) – Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme et le gouvernement du Burkina Faso ont conclu mercredi un accord portant sur l’ouverture d’un bureau national pour aider à promouvoir et à protéger les droits de l’homme dans le pays.
L’accord a été signé par la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine du Burkina Faso, M. Alpha Barry, lors d’une cérémonie au siège du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. Continuer la lecture

Discours prononcé par le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’ouverture du débat général de l’Assemblée générale, le 21 septembre 2021

le Secrétaire général de l’ONU, à l’ouverture de la 76eme Assemblée générale de l’ONU

Je suis ici pour tirer la sonnette d’alarme: le monde doit se réveiller. Nous sommes au bord du précipice – et nous continuons de nous en approcher. Jamais notre monde n’a été aussi menacé. Ou plus divisé.
Nous faisons face à la plus grande avalanche de crises de notre existence. La pandémie de COVID-19 a amplifié des inégalités déjà flagrantes. La crise climatique s’abat sur la planète. De l’Afghanistan à l’Éthiopie en passant par le Yémen et ailleurs, les bouleversements font échec à la paix.

Continuer la lecture

Burkina Faso : l’ONU condamne une attaque contre un convoi qui a fait des dizaines de morts

© UNHCR/Moussa Bougma
Des familles ayant fui leur maison au Burkina Faso en raison d’affrontements ont trouvé refuge dans un camp à Ouahigouya dans le nord du pays.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné fermement une attaque menée par des hommes armés non identifiés le 18 août contre un convoi à proximité de la ville d’Arbinda, au Burkina Faso. Des dizaines de personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées.
« Il présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée jeudi soir.
« Le Secrétaire général est profondément préoccupé par la spirale de violence orchestrée par des groupes extrémistes dans la région du Liptako-Gourma. Il appelle les autorités burkinabè à ne ménager aucun effort pour identifier et traduire rapidement en justice les auteurs de ces actes », a-t-il ajouté.

Continuer la lecture

Niger : l’ONU condamne une attaque qui a tué au moins 13 enfants dans la région de Tillabéri

UNICEF/Islaman Abdou
Des milliers de familles ont fui leurs maisons dans l’ouest du Niger suite à des menaces d’attaques par des groupes non identifiés. (archives)

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont condamné fermement mercredi 18 août 2021, une attaque menée par des hommes armés non identifiés contre des civils le 16 août dans la région de Tillabéri, au Niger.
Le chef de l’ONU « exprime ses plus profondes condoléances aux familles endeuillées », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.
« Le Secrétaire général est profondément préoccupé par l’impact cumulatif de ces attaques fréquentes sur la situation humanitaire dans la région de Tillabéri, où déjà plus de 100.000 personnes ont été déplacées et 520.000 ont besoin d’une assistance humanitaire », a-t-il ajouté.

Continuer la lecture