Archives de catégorie : Actualités

Afrique de l’Ouest : L’Envoyé de l’ONU appelle le Conseil de sécurité à soutenir davantage la lutte contre le terrorisme

Le Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas, lors d’une présentation au Conseil de sécurité. Photo: ONU/Loey Felipe

Face à la montée du terrorisme et de l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest et au Sahel, le Représentant spécial du Secrétaire général dans cette région, Mohamed Ibn Chambas, a appelé jeudi 13 juillet 2017 le Conseil de sécurité à soutenir davantage les initiatives nationales et régionales contre cette «menace gravissime», en procédant notamment au renforcement de la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel.
Les efforts des Etats de la région en faveur du développement, des investissements dans les infrastructures et de la création d’emplois sont mis à mal par des facteurs d’insécurité « à la fois traditionnels et nouveaux », a mis en garde M. Chambas, qui est également le chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWAS). Continuer la lecture

L’UNESCO a inscrit un total de 21 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial


Lumière d’automne sur Rosthwaite. Rosthwaite fait partie du district des lacs anglais situé dans le nord-ouest de l’Angleterre. Photo: UNESCO/Nick Bodle

Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Cracovie (Pologne) depuis le 2 juillet, a clos ses travaux mercredi 12 juillet 2017 après a approuvé l’inscription de 21 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial et l’extension ou la modification de cinq sites existants, a indiqué l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).
Ces nouvelles inscriptions portent à 1.073 le nombre total de sites figurant sur la Liste. Pour la première fois, des sites en Angola et en Erythrée ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.
Par ailleurs, deux sites ont été ajoutés à la Liste du patrimoine mondial en péril et trois autres en ont été retirés. Continuer la lecture

Plus de 2 milliards de personnes n’ont pas d’eau potable à domicile, selon l’OMS et l’UNICEF

Une femme transporte des jerrycans d’eau dans le bidonville de Chandmari Juggi, dans l’Etat d’Uttar Pradesh, en Inde. Photo UNICEF/Prashanth Vishwanath

Environ 2,1 milliards de personnes, soit 30% de la population mondiale, n’ont toujours pas accès à des services d’alimentation domestique en eau potable et 4,5 milliards ne disposent pas de services d’assainissement gérés en toute sécurité, d’après un nouveau rapport commun de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) publié mercredi 12 juillet 2017.
Intitulé ‘Progrès en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène: mise à jour 2017 et évaluation des ODD’, le rapport présente la toute première évaluation mondiale des services d’alimentation en eau potable et d’assainissement «gérés en toute sécurité».
Produit par le Programme commun OMS/UNICEF de suivi de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement (JMP), le rapport conclut qu’un trop grand nombre de personnes n’a toujours pas accès à ces services, en particulier dans les zones rurales. Continuer la lecture

UNFPA : Une planification familiale sûre et efficace contribue à l’autonomisation des femmes et au développement de leurs pa


Deux femmes et un bébé dans un village près de la ville de Makeni, dans la province du nord de la Sierra Leone. Photo ONU/Martine Perret

Dans les pays en développement, l’accès des femmes à une planification familiale sûre et efficace permettrait de réduire environ 100 000 décès maternels et d’éviter 67 millions de grossesses non désirées, a rappelé mardi11 juillet 2017 la Directrice exécutive par intérim du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) Natalia Kanem.
«Environ 214 millions de femmes dans les pays en développement qui veulent éviter une grossesse n’utilisent pas de méthodes de planification familiale sûres et efficaces, pour des raisons allant du manque d’accès à l’information ou aux services au manque de soutien de leurs partenaires ou communautés», a indiqué l’UNFPA dans un message publié à l’occasion de la Journée mondiale de la population célébrée chaque année le 11 juillet.
Cette année, la Journée coïncide avec le Sommet sur la planification familiale qui se tient à Londres. Cette deuxième réunion du Projet planification familiale 2020 (FP2020) vise à élargir l’accès de 120 millions femmes supplémentaires à une planification familiale volontaire d’ici à 2020. Continuer la lecture

Une conférence de l’ONU se conclut par l’adoption d’un Traité «historique» sur l’interdiction des armes nucléaires


Le Mémorial de la Paix d’Hiroshima, ou Dôme de Genbaku, fut le seul bâtiment à rester debout près du lieu où explosa la première bombe atomique, le 6 août 1945. ONU Photo

Les Etats participants à la Conférence pour la négociation d’un instrument juridiquement contraignant visant à interdire les armes nucléaires ont adopté vendredi 07 juillet 2017 à New York un Traité rendant illégales les armes nucléaires.
Les Etats participants à la Conférence ont approuvé le Traité, par 122 voix pour, une contre (Pays-Bas) et une abstention (Singapour).
«Nous allons quitter cette salle aujourd’hui avec la satisfaction du devoir accompli, (…) forts du désir des peuples du monde entier de forger un monde sans armes nucléaires», a déclaré la Présidente de la Conférence, Elayne Whyte Gómez, du Costa-Rica. «C’est un message historique pour l’humanité», a-t-elle ajouté. Continuer la lecture

L’Assemblée générale reconduit M. Mukhisa Kituyi à la tête de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED)

Sur recommandation du Secrétaire général et après consultation avec les États Membres, l’Assemblée générale a reconduit M. Mukhisa Kituyi, du Kenya, au poste de Secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) pour un autre mandat de quatre ans, du 1er septembre 2017 au 31 août 2021. M. Kituyi était devenu le septième Secrétaire général de la CNUCED, lors de son mandat précédent.
Le Secrétaire général de la CNUCED a une vaste expérience de représentant élu et d’universitaire, sans oublier celle qu’il a acquise dans les négociations commerciales, les affaires économiques africaines et internationales et dans la diplomatie.
Avant de rejoindre la CNUCED, M. Kituyi était à la tête de l’Institut kényan de la gouvernance et membre de la « Brookings Institution » à Washington, chargé de l’Initiative sur la croissance africaine.
M. Kituyi était aussi, de 2008 à 2012, membre d’une équipe d’experts chargés de conseiller les présidents de la Communauté des États d’Afrique de l’Est sur les défis, les opportunités et la feuille de route d’une plus grande intégration régionale. Il était aussi consultant à la Commission de l’Union africaine où il a contribué à développer l’architecture et la feuille de route de la Zone panafricaine de libre-échange.
M. Kituyi a été membre du Parlement kényan pendant 15 ans et Ministre du commerce et de l’industrie, de 2002 à 2007.

Interdiction des armes nucléaires : un projet de traité «historique» bientôt adopté par les États membres de l’ONU

Elayne Whyte Gómez, Représentante permanente du Costa Rica auprès de l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG) et Présidente de la Conférence des Nations Unies pour négocier un instrument juridiquement contraignant interdisant les armes nucléaires. Photo: Photo ONU/Manuel Elias

Après trois semaines de négociations en séance plénière et à huis clos, les Etats membres des Nations Unies devraient formellement adopter vendredi 07 juillet 2017 un projet de traité international juridiquement contraignant interdisant les armes nucléaires.
«Après notre examen final du texte hier, je suis convaincu que nous avons atteint un consensus général sur une interdiction robuste et complète», a déclaré jeudi la Présidente de la Conférence des Nations Unies sur l’interdiction des armes nucléaires, Elayne Whyte Gómez, du Costa Rica. «Ce sera un moment historique et c’est le premier traité multilatéral de désarmement nucléaire à être conclu en plus de 20 ans», a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse organisée au siège de l’ONU.
Selon le projet de texte, le traité couvre toute l’éventail des activités liées aux armes nucléaires, interdisant à tout Etat partie de s’engager dans le développement, le test, la production, la fabrication, l’acquisition, la possession ou le stockage d’armes nucléaires ou d’autres dispositifs nucléaires explosifs.
Les interdictions s’appliquent également à tout engagement à utiliser ou à menacer d’utiliser des armes nucléaires ou d’autres dispositifs nucléaires explosifs. Continuer la lecture

Mali : La MINUSMA condamne les violations du cessez-le-feu par la CMA et la Plateforme

Des représentants des groupes signataires (Plateforme et CMA), rencontrent le chef du Département des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix (au centre) et le chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif (à gauche) en mai 2017. Photo: ONU/Sylvain Liechti

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a condamné les violations continues et accrues du cessez-le-feu par les deux mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.
Les violations mentionnées par la mission de maintien de la paix comprennent des mouvements de convois armés dans la région de Kidal (Nord-Est du pays), des provocations et des combats, dont les affrontements armés en cours au sud d’Aguelhok.
«Ces agissements de la part des mouvements sont d’autant plus condamnables qu’ils font fi de tous les appels que nous n’avons pas cessé de lancer à leurs dirigeants de faire preuve de sagesse et d’agir avec responsabilité», a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif. Continuer la lecture

António Guterres présente ses mesures pour renforcer le système de développement de l’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, présente au Conseil économique et social (ECOSOC) son rapport intitulé «repositionnement du système des Nations Unies au service de la coopération internationale pour le développement». Photo: ONU/Kim Haughton

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a présenté mercredi 05 juillet 2017 son rapport sur le « repositionnement du système des Nations Unies au service de la coopération internationale pour le développement » en expliquant qu’avec un programme aussi audacieux que le Programme 2030, il fallait opérer des changements tout aussi audacieux dans le système onusien consacré aux questions de développement.
« Nous savons tous que le système ne fonctionne pas à son plein potentiel. Nous devons changer afin de sécuriser la promesse du développement durable, des droits de l’homme et de la paix pour nos petits-enfants et nous n’avons pas de temps à perdre », a déclaré M. Guterres devant le Conseil économique et social (ECOSOC). Continuer la lecture

A Lisbonne, le chef de l’ONU conditionne la réussite des ODD à l’application de l’Accord de Paris sur le climat

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres (Archives). Photo TASS/ONU DPI

«Il n’y aura pas de Programme (de développement durable à l’horizon) 2030 réussi si l’Accord de Paris n’est pas mis en œuvre d’une manière plus impliquée», a déclaré lundi 03 juillet 2017 le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, depuis la capitale portugaise où il participait à la Conférence Tidewater.
La Conférence Tidewater constitue depuis des décennies un forum de discussions stratégiques entre les ministres et les chefs des principaux organismes d’aide bilatéraux et multilatéraux. Cette année, la conférence est axée sur la mise en forme d’une architecture de développement adaptée aux Objectifs de développement durable (ODD).
Devant les participants de la conférence, M. Guterres a averti qu’il n’y aura pas de réussite du Programme 2030 si la communauté internationale n’est pas en mesure d’avoir une discussion rationnelle sur des questions telles que les mouvements de populations, la mobilité humaine ou les migrations en des termes décents. Continuer la lecture