Archives de l’auteur : Adama Koné

Le chef de l’ONU condamne un nouveau tir de missile par la Corée du Nord

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, devant le Conseil de sécurité. (archives) Photo ONU/Evan Schneider

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné lundi 15 mai 2017, un nouveau tir de missile balistique par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

« Cette action viole les résolutions du Conseil de sécurité et constitue une menace pour la paix et la sécurité dans la région », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général demande à la RPDC d’assurer le plein respect de ses obligations internationales et de revenir sur la voie de la dénucléarisation », a-t-il ajouté.

Continuer la lecture

L’ONU et l’Union africaine signent un accord-cadre pour renforcer leur coopération

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, (devant le pupitre, à droite) et le Président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, s’adressent à la presse suite à la signature d’un accord cadre ONU-UA pour renforcer les partenariats en matière de paix et de sécurité. Photo ONU / Manuel Elias

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, se sont rencontrés mercredi 19 avril 2017 au siège de l’ONU à New York dans le cadre de la première conférence conjointe annuelle ONU-UA.
« Je ne doute pas que cette première conférence entre la Commission de l’Union africaine et le Secrétariat de l’ONU représente une étape importante dans notre coopération », a dit M. Guterres lors d’un point de presse conjoint avec M. Mahamat.
« Nous créons effectivement les conditions d’une coordination renforcée de nos activités à tous les niveaux. Nous partageons la vision selon laquelle la paix et la sécurité, le développement inclusif et durable, les droits de l’homme et la bonne gouvernance sont des dimensions qui nécessitent une vision commune et une coopération renforcée entre nos deux organisations », a-t-il ajouté.

Continuer la lecture

Mali : deux Casques bleus et un civil blessés par un engin explosif ou une mine dans la région de Kidal

Des Casques bleus au Mali. Photo MINUSMA/Harandane Dicko (archives)

Deux Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et un civil ont été grièvement blessés mardi 18 avril 2017, après que leur véhicule a heurté un engin explosif ou une mine dans la région de Kidal, au nord du pays.

« Aujourd’hui, vers 4h00, un véhicule de la Force de la MINUSMA a heurté un engin explosif improvisé ou une mine, à environ 30 km au Sud de Tessalit, région de Kidal. Le bilan préliminaire est de trois blessés graves, dont deux Casques bleus et un civil. Le véhicule, qui faisait partie d’une escorte d’un convoi logistique, a été endommagé », a indiqué la MINUSMA dans un communiqué de presse.

Continuer la lecture

CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES VICTIMES DE L’ESCLAVAGE ET DE LA TRAITE TRANSATLANTIQUE DES ESCLAVES, 25 MARS

Vue partielle de quelques visiteurs à l’ouverture de l’exposition

Pour marquer la commémoration de la Journée internationale des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves célébrée le 25 mars de chaque année, le CINU a ouvert dans ses locaux, une exposition de 4 jours du 27 au 30 mars 2017.
Organisée autour de 13 posters, cette exposition intitulée « Se souvenir de l’esclavage » avait pour but d’informer et sensibiliser le public composé d’élèves, d’étudiants, d’enseignants, de fonctionnaires et de responsables d’associations et d’ONG sur les causes et les conséquences de l’esclavage et de la traite transatlantique. Continuer la lecture

L’ONU commémore la Journée des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves

Motifs du mémorial permanent en mémoire des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique au siège des Nations Unies à New York. Photo: ONU / Devra Berkowitz

L’ONU a commémoré vendredi 24 mars 2017, la Journée des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves, le Secrétaire général de l’Organisation, António Guterres, appelant à ne pas oublier cette tragédie et à rester unis contre la haine en cette période de division croissante.
« Nous ne devons jamais oublier ce sombre chapitre de l’histoire humaine. Et nous devons toujours nous rappeler le rôle joué par bon nombre de nos pays – y compris mon propre pays le Portugal – dans la plus grande migration forcée de l’histoire », a déclaré M. Guterres vendredi dans un discours lors de cette commémoration par l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.
« L’héritage de l’esclavage résonne à travers les âges. Le monde n’a pas encore vaincu le racisme. De nombreux pays souffrent encore des modèles économiques et des décisions mises en place depuis longtemps. De nombreuses familles ressentent encore vivement le traumatisme imposé à leurs ancêtres. Nous devons continuer à reconnaître la douleur persistante de cet héritage, même dans le moment présent », a-t-il ajouté.

Continuer la lecture

Au Mali, le chef des opérations de maintien de la paix se félicite des progrès accomplis

Des Casques bleus au Mali. Photo MINUSMA/Harandane Dicko (archives)

A l’occasion d’une visite ce weekend au Mali, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, s’est félicité des progrès accomplis sur le chemin de la paix, près de quatre ans après la création de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).
M. Ladsous, dont le mandat arrive à terme à la fin du mois, a saisi l’occasion de cette visite pour présenter aux autorités maliennes, dont le Président Ibrahim Boubacar Keïta, son successeur Jean-Pierre Lacroix qui prendra la relève le 1er avril à la tête du Département des opérations de maintien de la paix (DOMP).

Continuer la lecture

L’ONU condamne le tir d’un missile balistique par la Corée du Nord

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, devant la presse. Photo ONU/Manuel Elias

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont fermement condamné lundi 13 février 2017, le tir, ce weekend, d’un nouveau missile balistique par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

« Cette action est une nouvelle violation troublante des résolutions du Conseil de sécurité. Les dirigeants de la RPDC doivent revenir au plein respect de leurs obligations internationales et sur le chemin de la dénucléarisation », a dit le porte-parole adjoint du Secrétaire général, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général appelle la communauté internationale à continuer de traiter cette situation de manière unie », a-t-il ajouté.

Le Conseil s’est réuni lundi après-midi en consultations à huis-clos pour discuter de la situation en RPDC et de la non-prolifération.

Dans une déclaration à la presse publiée à l’issue de ces consultations, les membres du Conseil ont fermement condamné le tir de missile ce weekend par la Corée du Nord. Ils ont également condamné le tir de missile balistique du 19 octobre 2016.

“Ces tirs sont une violation grave des obligations internationales de la République populaire démocratique de Corée”, ont-ils souligné.

Les membres du Conseil de sécurité ont redit combien il était important de maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et dans l’Asie du nord-est au sens large.

Selon la presse, le missile a été tiré par le Corée du Nord dimanche matin depuis l’ouest du pays et a parcouru environ 500 kilomètres avant de tomber en mer du Japon.

Fin novembre 2016, le Conseil de sécurité de l’ONU avait adopté une résolution durcissant les sanctions à l’encontre de la RPDC en réaction à un essai nucléaire le 9 septembre et à des tirs répétés de missiles balistiques.

 

 

Appel à la paix

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. Photo: ONU/Jean-Marc Ferré

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. Photo: ONU/Jean-Marc Ferré

En cette première journée à la tête des Nations Unies, une question me pèse sur le cœur.
Comment venir en aide aux millions d’êtres humains pris au piège de conflits, et qui souffrent énormément dans des guerres interminables?
Une force meurtrière décime les civils. Des femmes, des enfants, des hommes sont tués ou blessés, forcés à l’exil, dépossédés et démunis. Même les hôpitaux et les convois humanitaires sont pris pour cible.
Dans ces guerres, il n’y a aucun gagnant : tout le monde est perdant. Des milliards de dollars sont dépensés, détruisant des sociétés et des économies entières et alimentant des méfiances et des peurs qui se transmettent de génération en génération. Des régions entières sont déstabilisées, et la nouvelle menace du terrorisme global plane sur nous tous.
En ce Jour de l’An, je vous demande à tous de prendre avec moi cette résolution :
Engageons-nous à faire de la paix notre priorité absolue.

Continuer la lecture

ONU : le nouveau Secrétaire général António Guterres appelle à faire de 2017 une année pour la paix

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. Photo: ONU/Jean-Marc Ferré

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. Photo: ONU/Jean-Marc Ferré

Dans son premier message officiel comme Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres), a appelé le monde à faire de la paix « notre priorité absolue » dès son entrée en fonction dimanche.
Dès de sa première journée à la tête de l’ONU, M. Guterres a tenu à partager avec le monde une question qui lui pèse sur le cœur. « Comment venir en aide aux millions d’êtres humains pris au piège de conflits, et qui souffrent énormément dans des guerres interminables? ».
Le neuvième Secrétaire général de l’Organisation a réprouvé la « force meurtrière » qui décime les civils. « Des femmes, des enfants, des hommes sont tués ou blessés, forcés à l’exil, dépossédés et démunis. Même les hôpitaux et les convois humanitaires sont pris pour cible », a-t-il déploré.

Continuer la lecture

António Guterres prête serment en tant que prochain Secrétaire général de l’ONU

António Guterres prête serment en tant que prochain Secrétaire général de l’ONU pour un mandat de cinq ans qui commencera le 1er janvier 2017. Photo ONU/Eskinder Debebe

António Guterres prête serment en tant que prochain Secrétaire général de l’ONU pour un mandat de cinq ans qui commencera le 1er janvier 2017. Photo ONU/Eskinder Debebe

Le Secrétaire général désigné de l’ONU, António Guterres, a prêté serment lundi 12 décembre 2016 en tant que prochain Secrétaire général de l’Organisation lors d’une cérémonie à l’Assemblée générale des Nations Unies.

M. Guterres, qui prendra officiellement ses fonctions le 1er janvier 2017 pour un mandat de cinq ans, a promis de mettre le développement au centre des travaux de l’ONU. Il a assuré que l’Organisation pouvait changer pour répondre de manière efficace aux multiples défis auxquels la communauté internationale est confrontée.

Continuer la lecture