La prévention des conflits au centre d’une réunion de haut niveau lundi et mardi au siège de l’ONU

Photo ONU/Manuel Elias
Plan large sur la salle de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le siège de l’ONU à New York accueillera les 24 et 25 avril 2018 une réunion de haut niveau consacrée à la consolidation de la paix et le maintien de la paix.

Le siège de l’ONU à New York accueillera les 24 et 25 avril 2018 une réunion de haut niveau consacrée à la consolidation de la paix et le maintien de la paix.
Organisée à l’initiative du Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, la réunion sera le plus grand rassemblement de chefs d’État et de gouvernement et de ministres au siège de l’organisation depuis le débat général de septembre 2017.
La prévention des conflits, la médiation, le dialogue et la diplomatie seront au menu des échanges prévus pendant cette rencontre de deux jours.

« Les Nations Unies ont besoin d’une nouvelle approche de la paix », a déclaré Miroslav Lajčák, le Président de l’Assemblée générale dans un communiqué. « On comprend de plus en plus que les efforts des Nations Unies doivent aller au-delà des besoins immédiats des pays déchirés par la guerre. (L’ONU) doit faire mieux pour aider les pays à faire durer la paix ».
L’actrice et ambassadrice de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Michelle Yeoh, ainsi que l’auteur et défenseur de l’UNICEF, Ishmael Beah, sont également attendus pour cette rencontre qui réunira aussi des responsables de la société civile et du secteur privé.
Alors que les conflits violents sont en hausse dans de nombreuses parties du monde, le Président de l’Assemblée générale entend faire de la prévention des conflits le fil conducteur de cette rencontre de haut-niveau.
« La première phrase de la Charte des Nations Unies appellent à sauvegarder les générations futures du fléau de la guerre. Et pourtant, nous sommes davantage amener à traiter les conséquences des conflits plutôt que de prévenir ces derniers », a déploré M. Lajčák dans un entretien accordé à ONU Info.
La prévention peut sauver d’innombrables vies et faire économiser des milliards de dollars à la communauté internationale, a-t-il rappelé.
Pendant deux jours, les participants discuteront des moyens de s’attaquer aux causes profondes des conflits, de renforcer la capacité des Nations Unies à construire et maintenir la paix. Ils devront également réfléchir à comment augmenter le financement des activités de consolidation de la paix des Nations Unies, renforcer les partenariats cruciaux, et renforcer le rôle des femmes et des jeunes dans les efforts de prévention des conflits et de consolidation de la paix.
« La paix est tellement importante. Il n’y a pas de développement, pas de protection des droits de l’homme, s’il n’y a pas de paix », a rappelé le Président de l’Assemblée générale.