L’ONU condamne le tir d’un missile balistique par la Corée du Nord

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, devant la presse. Photo ONU/Manuel Elias

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont fermement condamné lundi 13 février 2017, le tir, ce weekend, d’un nouveau missile balistique par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

« Cette action est une nouvelle violation troublante des résolutions du Conseil de sécurité. Les dirigeants de la RPDC doivent revenir au plein respect de leurs obligations internationales et sur le chemin de la dénucléarisation », a dit le porte-parole adjoint du Secrétaire général, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général appelle la communauté internationale à continuer de traiter cette situation de manière unie », a-t-il ajouté.

Le Conseil s’est réuni lundi après-midi en consultations à huis-clos pour discuter de la situation en RPDC et de la non-prolifération.

Dans une déclaration à la presse publiée à l’issue de ces consultations, les membres du Conseil ont fermement condamné le tir de missile ce weekend par la Corée du Nord. Ils ont également condamné le tir de missile balistique du 19 octobre 2016.

“Ces tirs sont une violation grave des obligations internationales de la République populaire démocratique de Corée”, ont-ils souligné.

Les membres du Conseil de sécurité ont redit combien il était important de maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et dans l’Asie du nord-est au sens large.

Selon la presse, le missile a été tiré par le Corée du Nord dimanche matin depuis l’ouest du pays et a parcouru environ 500 kilomètres avant de tomber en mer du Japon.

Fin novembre 2016, le Conseil de sécurité de l’ONU avait adopté une résolution durcissant les sanctions à l’encontre de la RPDC en réaction à un essai nucléaire le 9 septembre et à des tirs répétés de missiles balistiques.