L’ONU appelle à l’élimination des mutilations génitales féminines d’ici à 2030

 Des femmes discutent dans le village de Halajay Gawra, dans le nord de l’Iraq, un des villages où l’UNICEF lutte contre les mutilations génitales féminines. Photo UNICEF/UN09330/Mackenzie


Des femmes discutent dans le village de Halajay Gawra, dans le nord de l’Iraq, un des villages où l’UNICEF lutte contre les mutilations génitales féminines. Photo UNICEF/UN09330/Mackenzie

De hauts responsables des Nations Unies ont appelé à l’élimination totale des mutilations génitales féminines (MGF) d’ici à 2030, les qualifiant de «pratique violente» qui meurtrit les filles pour la vie, met leur santé en danger et les prive de leurs droits et de leurs chances de réaliser pleinement leur potentiel.
«Il est plus que jamais urgent, mais aussi possible, de mettre fin aux mutilations génitales féminines et d’épargner ainsi d’immenses souffrances aux femmes, tout en leur donnant plus de moyens d’influencer positivement l’évolution du monde», a déclaré le Secrétaire général, Ban Ki-moon, dans un message publié vendredi 05 février 2016 à la veille de la Journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des MGF samedi, qui est observée tous les ans le 6 février. Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines, le 6 février 2016

Il est plus que jamais urgent, mais aussi possible, de mettre fin aux mutilations génitales féminines et d’épargner ainsi d’immenses souffrances aux femmes tout en leur donnant plus de moyens d’influencer positivement l’évolution du monde.
Il suffit de regarder les chiffres pour constater qu’il y a urgence. De nouvelles estimations révèlent qu’aujourd’hui, en 2016, au moins 200 millions de filles et de femmes ont subi une forme ou une autre de mutilation génitale féminine. Les chiffres continuent d’augmenter parce que davantage de pays s’intéressent au phénomène et recueillent des données, ce dont on peut se féliciter, et aussi parce que la population augmente à un rythme plus soutenu que les progrès accomplis dans la lutte contre cette pratique, ce qui est au contraire regrettable. Si rien ne change, le nombre de filles excisées chaque année sera plus élevé en 2030 qu’aujourd’hui en raison de la jeunesse et du taux de fertilité élevé de la plupart des populations qui observent cette pratique. Vu que celle-ci accroît les risques de problèmes à la naissance, elle est dangereuse non seulement pour les filles d’aujourd’hui mais aussi pour la génération suivante. Lire la suite

Humanitaire : L’ONU appelle le monde à se mobiliser pour faire face à des besoins sans précédent

Le Vice-Secrétaire général Jan Eliasson. Photo ONU/Loey Felipe (archives)

Le Vice-Secrétaire général Jan Eliasson. Photo ONU/Loey Felipe (archives)

Le Vice-Secrétaire général de l’ONU, Jan Eliasson, a appelé à son tour mercredi 03 février 2016 à la mobilisation de la communauté internationale pour faire face à des besoins humanitaires «sans précédent» dans le monde aujourd’hui.
«Nous avons besoin d’une mobilisation pour faire face à l’impératif humanitaire et pour aider les millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui se trouvent en situation désespérée à travers le monde», a-t-il déclaré lors d’un compte-rendu sur le rapport du Groupe de haut niveau des Nations Unies sur le financement humanitaire.
Depuis que le rapport a été commandé, «les conditions sur le terrain ont encore empiré», a souligné M. Eliasson. Lire la suite

Mali : l’ONU et ses partenaires ont besoin de 354 millions de dollars en 2016 pour l’aide humanitaire

Une femme déplacée du nord du Mali attend dans un refuge temporaire près de la gare routière principale de Mopti (décembre 2014). Photo : PNUD/Nicolas Meulders

Une femme déplacée du nord du Mali attend dans un refuge temporaire près de la gare routière principale de Mopti (décembre 2014). Photo : PNUD/Nicolas Meulders

Les organisations humanitaires au Mali cherchent à mobiliser 354 millions de dollars en 2016 pour financer la mise en œuvre du troisième et dernier volet du Plan de réponse humanitaire 2014-2016 pour ce pays, a indiqué mardi le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).
En tout, 127 projets sont prévus cette année pour aider un million de personnes, principalement dans les zones du nord et du centre du pays qui ont été touchées par le conflit, précise OCHA dans un communiqué de presse.

Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion de la Journée mondiale du cancer, le 4 février 2016

La Journée mondiale du cancer est toujours un puissant facteur de rassemblement dans le monde entier. Elle revêt cette année un relief particulier grâce à l’adoption récente du Programme de développement durable à l’horizon 2030, qui a pour objectif de permettre à tous de vivre dans la dignité.
Approuvés par tous les États, les objectifs de développement durable appellent à réduire d’un tiers le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles. Cet objectif est l’aboutissement d’un engagement historique pris par les Chefs d’État en 2011. Nous trouvons également notre inspiration dans la Stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent et dans le mouvement « Toutes les femmes, tous les enfants », dont les membres militent pour un renforcement des systèmes de santé, la couverture médicale universelle et l’adoption de mesures vitales et systématiques de prévention et de contrôle du cancer. Lire la suite

A un Sommet de l’Union africaine, Ban Ki-moon rappelle le rôle crucial des droits de l’homme pour la paix et le développement

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (3e à gauche) lors d’une réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine à Addis-Abeba. Photo ONU/Eskinder Debebe

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (3e à gauche) lors d’une réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine à Addis-Abeba. Photo ONU/Eskinder Debebe

S’exprimant lors d’un Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-mon, a rappelé samedi 30 janvier 2016 que les droits de l’homme étaient déterminants pour la paix et le développement durable.
«Je me félicite que vous ayez décidé cette année de mettre l’accent sur les droits de l’homme, et en particulier sur les droits des femmes», a dit M. Ban en s’adressant aux participants du sommet. «Les droits de l’homme sont déterminants pour le maintien de la paix et de la sécurité, la lutte contre l’extrémisme violent et la promotion du développement durable». Lire la suite

L’UNICEF lance un appel humanitaire de 2,8 milliards de dollars pour les enfants

Des enfants jouent dans un camp de réfugiés syriens dans la vallée de la Bekaa, au Liban. Photo UNICEF/Alessio Romenzi

Des enfants jouent dans un camp de réfugiés syriens dans la vallée de la Bekaa, au Liban. Photo UNICEF/Alessio Romenzi

Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a lancé mardi 26 janvier 2016 un appel de fonds de 2,8 milliards de dollars pour 2016, afin d’aider 43 millions d’enfants pris dans des crises humanitaires à travers le monde.
Pour la première fois, la plus grande partie des sommes concernées par cet appel – 25% – ira à l’éducation des enfants vivant dans des situations d’urgence, précise l’UNICEF dans un communiqué de presse en soulignant que la crise syrienne provoque une montée en flèche des besoins dans ce domaine. Lire la suite

OIT : Le chômage mondial devrait augmenter en 2016 et en 2017

Le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder. Photo OIT/M. Crozet

Le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder. Photo OIT/M. Crozet

Les taux de chômage élevés persistants à l’échelle mondiale et l’emploi vulnérable chronique dans beaucoup d’économies émergentes ou en développement continuent d’affecter profondément le monde du travail, avertit un nouveau rapport de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) publié mardi 19 janvier 2016.
Pour 2015, le chiffre final du chômage devrait se situer à 197,1 millions et la prévision pour 2016 fait état d’une augmentation d’environ 2,3 millions pour atteindre 199,4 millions. Il est probable qu’1,1 million de sans-emploi viendront aggraver le chiffre total en 2017, selon le rapport de l’OIT intitulé «Emploi et questions sociales dans le monde – Tendances 2016».
«Le net ralentissement observé dans les économies émergentes, conjugué à la chute brutale des prix des matières premières, a un effet considérable sur le monde du travail», constate le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder. Lire la suite

Développement durable : Ban Ki-moon nomme un groupe de personnes éminentes pour stimuler la réalisation du Programme 2030

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU. Photo : ONU/Project Everyone

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU. Photo : ONU/Project Everyone

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a annoncé mardi 19 janvier 2016 la nomination d’un groupe de personnes éminentes pour l’assister dans la campagne de promotion des objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté par les dirigeants mondiaux en septembre dernier.
Selon un communiqué de presse du porte-parole de M. Ban, ces personnes seront chargées de faire du plaidoyer en faveur de la réalisation d’ici à 2030 des 17 Objectifs de développement durable (ODD). Elles « joindront leurs voix prestigieuses aux efforts visant à susciter des actions afin de parvenir à la réalisation des objectifs », déclare le communiqué. Lire la suite

Financement humanitaire : Ban Ki-moon juge possible de combler le déficit de 15 milliards de dollars

Une volontaire sur l’île grecque de Lesbos tient dans ses bras un bébé après que la famille de celle-ci est arrivée dans un bateau gonflable. Photo HCR/Achilleas Zavallis

Une volontaire sur l’île grecque de Lesbos tient dans ses bras un bébé après que la famille de celle-ci est arrivée dans un bateau gonflable. Photo HCR/Achilleas Zavallis

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a remercié dimanche 17 janvier 2016 son Groupe de haut niveau sur le financement humanitaire qui lui a présenté un rapport contenant des recommandations sur la façon de combler le fossé grandissant entre le nombre croissant de personnes ayant besoin d’assistance et les ressources disponibles.
Lors de la présentation, à Dubaï, de ce rapport intitulé «Trop important pour échouer – Répondre au déficit de financement humanitaire», le Secrétaire général a rencontré les membres de ce groupe de haut niveau pour discuter de leurs recommandations sur les moyens de combler ce déficit de 15 milliards de dollars. Lire la suite