Elimination de la violence à l’égard des femmes : Pour le chef de l’ONU, « il reste encore beaucoup à faire »

Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes et le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, participent à la commémoration officielle de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes 2017 au siège des Nations Unies. Photo : ONU/Eskinder Debebe

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné mercredi 22 novembre 2017 que l’éradication de la violence faite aux femmes et aux filles requiert une volonté politique forte, des ressources accrues et une action coordonnée.
« Chaque femme et chaque fille a le droit à une vie sans violence. Pourtant, cette rupture des droits humains se produit de diverses manières dans chaque communauté », a déclaré M. Guterres dans un discours prononcé au siège de l’ONU à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Continuer la lecture

Mali : Un quatrième Casque bleu tchadien décédé suite à l’attaque du 26 octobre dans la région de Kidal

Des Casques bleus de la Mission de l’ONU au Mali (MINUSMA) lors d’une opération au sud-ouest de Gao. Photo MINUSMA/Harandane Dicko

Un Casque bleu servant au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) est décédé des suites de ses blessures, a indiqué mardi 21 novembre 2017 la Mission dans un communiqué.
Appartenant au contingent tchadien, le Casque bleu avait été blessé le 26 octobre dernier lors d’une attaque à l’engin explosif dans la région de Kidal, dans le nord du pays. Le soldat de la paix avait rapidement été évacué vers Dakar où il a reçu des soins médicaux, est décédé dimanche. Malgré les soins qui lui ont été prodigués dans la capitale sénégalaise, le Casque bleu est décédé dimanche. Continuer la lecture

Traite des personnes : L’ONU en appelle à la « responsabilité collective » pour mettre fin d’urgence à ces crimes

Le Secrétaire général António Guterres devant le Conseil de sécurité. Photo ONU/Eskinder Debebe

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé mardi 21 novembre 2017 les Etats membres à montrer leur détermination à mettre fin à la traite des êtres humains, à aider ses nombreuses victimes et à demander des comptes aux responsables de ces crimes.
« L’esclavage et d’autres abus flagrants des droits de l’homme n’ont pas leur place au XXIe siècle », a déclaré M. Guterres lors d’un débat public du Conseil de sécurité consacré à la traite des personnes dans les situations de conflits. Continuer la lecture

Libye : Le chef de l’ONU se dit horrifié par des images vidéo montrant des migrants africains vendus comme esclaves

Un migrant derrière les barreaux d’un centre de détention en Libye, le 31 janvier 2017. Photo UNICEF/Romenzi

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est déclaré lundi 20 novembre 2017 horrifié par des images vidéo diffusés par les médias montrant des migrants africains en Libye qui seraient vendus comme esclaves.
« Je suis dégoûté par ces actes odieux et j’appelle toutes les autorités compétentes à enquêter sans délai sur ces activités et à traduire les auteurs en justice. J’ai demandé aux acteurs pertinents des Nations Unies de suivre activement cette question », a dit M. Guterres lors d’un point de presse au siège de l’ONU.
Le Secrétaire général a rappelé que l’esclavage « n’a pas sa place dans notre monde ». Il a dénoncé ces violations flagrantes des droits de l’homme qui « peuvent constituer des crimes contre l’humanité ». Continuer la lecture

Burundi : Selon Michel Kafando, L’ONU doit continuer son appui en vue d’une sortie de crise

Michel Kafando, Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Burundi, s’adresse au Conseil de sécurité. (Juillet 2017) Photo : ONU/Manuel Elias

Quelles que soient les difficultés persistantes au Burundi, l’ONU doit poursuivre sa mission de bons offices, aux côtés de la sous-région, pour aider ce pays à sortir de la crise, a déclaré lundi 20 novembre 2017 au Conseil de sécurité, l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Burundi, Michel Kafando.
Venu faire le bilan de sa mission au cours des trois derniers mois, le haut fonctionnaire a expliqué aux membres du Conseil avoir convenu, avec le médiateur et le facilitateur de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) pour le dialogue inter-burundais, le Président de l’Ouganda, Yoweri Museveni, et l’ex-Président de la Tanzanie, Benjamin Mkapa, de la nécessité de convoquer un mini-sommet régional, « aux fins d’évaluer les avancées des négociations ».
La résolution 2303 (2016) avait souligné l’urgence d’un dialogue inter-burundais « véritable et inclusif », lequel est, avec l’évolution de la situation sécuritaire et le respect des droits de l’homme, l’un des trois critères pour adapter « la taille, la composition et le mandat de la composante de police » dont le Conseil de sécurité avait autorisé le déploiement, le 29 juillet 2016, au Burundi. Continuer la lecture

M. António Guterres réaffirme le ferme engagement pris par l’ONU de soutenir l’industrialisation de l’Afrique

On trouvera, ci-après, le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique, le 20 novembre :
En tant que l’un des principaux moteurs de croissance économique et de création d’emplois, l’industrialisation jouera un rôle crucial dans les activités menées en faveur du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.
Cette année, la Journée de l’industrialisation de l’Afrique met l’accent sur les liens entre le développement industriel et les progrès de l’Afrique vers la création d’une zone de libre-échange continentale. Continuer la lecture

Zimbabwe : Le chef de l’ONU appelle au calme et à résoudre pacifiquement les différends politiques

Le Secrétaire général des Nations Unis António Guterres s’adressant à la presse. Photo : ONU/Eskinder Debebe

Suivant de près l’évolution de la situation au Zimbabwe, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé jeudi 16 novembre 2017 au calme.
Selon les informations rapportées par les médias, l’armée s’est déployée dans Harare, la capitale du Zimbabwe, et le Président, Robert Mugabe, est assigné à résidence.
Par la voie de son porte-parole, le chef de l’ONU a souligné l’importance de résoudre les différends politiques au Zimbabwe par des moyens pacifiques, y compris par le dialogue et conformément à la Constitution du pays.
« Le Secrétaire général se félicite des efforts déployés par la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) pour faciliter une solution pacifique à la situation », a indiqué son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans un communiqué publié jeudi.
M. Guterres est en contact régulier avec le Président de la Commission de l’Union africaine et les dirigeants de la région en appui aux efforts en cours.
« Le Secrétaire général réitère l’engagement des Nations Unies à continuer de soutenir les efforts nationaux du Zimbabwe pour consolider la gouvernance démocratique », a rappelé son porte-parole.

A Londres, le chef de l’ONU rappelle que la lutte contre le terrorisme ne doit pas se faire au détriment des droits de l’homme

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, donne une conférence à l’Ecole des études orientales et africaines (SOAS) de l’Université de Londres. Photo : Capture d’écran vidéo

En déplacement dans la capitale britannique, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné jeudi que l’éradication de la « menace sans précédent » du terrorisme ne doit pas se faire aux dépens des droits de l’homme.
« Rien ne justifie le terrorisme, aucune raison, aucun grief. Rien ne peut excuser de cibler aveuglement des civils, de détruire des vies et de créer de la panique comme une fin en soi », a déclaré M. Guterres lors d’une intervention à la School of Oriental and African Studies (SOAS) de l’Université de Londres.
En 2016, 11.000 attaques terroristes se sont produites dans plus de 100 pays. Elles ont tué plus de 25.000 personnes et blessé plus de 33.000 individus. Continuer la lecture

Une femme Casque bleu sud-africaine récompensée pour son travail en faveur l’égalité des sexes

Lauréate du Prix 2017 du défenseur de l’égalité des sexes de l’ONU, le Major Pearl Block a servi comme officier des opérations d’information au sein de la MONUSCO. Photo : CINU Pretoria

Une Casque bleu sud-africaine s’est vu décerner mercredi 15 novembre 2017 le Prix 2017 du défenseur de l’égalité des sexes de l’ONU pour son « travail exceptionnel » effectué au sein de la Mission de stabilisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO). Continuer la lecture

Centrafrique : Le mandat de la MINUSCA renouvelé d’un an avec 900 militaires supplémentaires

Des Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA). Photo MINUSCA

Le Conseil de sécurité a décidé mercredi 15 novembre 2017 de proroger le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) jusqu’au 15 novembre 2018.
Un renouvellement de mandat approuvé par tous les membres du Conseil et qui s’accompagne d’un renforcement de la Force de la mission de maintien de la paix. La résolution 2387 (2017) adoptée mercredi à l’unanimité autorise une augmentation effective de 900 militaires afin de permettre à la MINUSCA « d’exécuter plus efficacement l’intégralité de son mandat ». Continuer la lecture