Message du Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion de la Journée internationale de la lutte contre l’abus et le trafic de drogues, le 26 juin 2016

Nous célébrons aujourd’hui la première Journée internationale de la lutte contre l’abus et le trafic de drogues depuis l’adoption, l’an dernier, des objectifs de développement durable. L’objectif 3 vise à renforcer la prévention et le traitement de l’abus de substances psychoactives, mettre fin à l’épidémie de sida et combattre l’hépatite. L’objectif 16 consiste à promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques, justes et inclusives et d’institutions qui soient en mesure de lutter contre les drogues illicites, la criminalité, la corruption et le terrorisme.
Les objectifs de développement durable ont également été pris en compte lors des délibérations de la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le problème mondial de la drogue, qui s’est tenue en avril. Ces objectifs valident le principe fondateur des conventions internationales relatives au contrôle des drogues, qui est d’assurer la santé et le bien-être de l’humanité. Pour ce faire, un juste équilibre entre la suppression de l’offre de drogues et la prévention et le traitement des effets néfastes des drogues sur la santé doit être trouvé. Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion de la Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture, le 26 juin 2016

Partout dans le monde, dans toutes les régions, des hommes, des femmes et des enfants continuent d’être torturés par des acteurs non étatiques ou dans le cadre de la politique de tel ou tel État. Bien qu’elle soit absolument interdite par le droit international, cette pratique déshumanisante reste très répandue et, plus inquiétant encore, elle est de plus en plus tolérée.
Le droit est très clair : la torture ne doit jamais être utilisée, quels que soient le moment ou les circonstances, y compris pendant un conflit ou lorsque la sécurité nationale est menacée. En cette Journée internationale, nous exprimons notre solidarité avec les centaines de milliers de victimes de la torture et les membres de leur famille dans le monde entier et leur témoignons notre soutien. Lire la suite

Journée pour la fonction publique : Ban Ki-moon rend hommage aux fonctionnaires de tous les pays

Drapeaux devant le siège de l’ONU à New York. Photo ONU/Rick Bajornas

Drapeaux devant le siège de l’ONU à New York. Photo ONU/Rick Bajornas

A l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la fonction publique, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rendu hommage jeudi 23 juin 2016 aux fonctionnaires de tous les pays et au rôle qu’ils jouent pour améliorer la vie de tous.
«L’action des femmes et des hommes engagés dans la fonction publique est cruciale pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030», a dit M. Ban dans un message. Lire la suite

Journée des veuves : L’ONU appelle à lutter contre leur marginalisation

Des veuves ivoiriennes gèrent un restaurant dans le quartier de Yopougon à Abidjan. Photo: ONU

Des veuves ivoiriennes gèrent un restaurant dans le quartier de Yopougon à Abidjan. Photo: ONU

A l’occasion de la Journée internationale des veuves, célébrée chaque année le 23 juin, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi 23 juin 2016 la communauté internationale à aider ces femmes à mener des vies épanouissantes et productives.
Dans un message rendu public pour cette journée, M. Ban a indiqué que les veuves représentent environ 259 millions de personnes à travers le monde, dont près de la moitié vivent dans la pauvreté. Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la fonction publique, New York, le 23 juin 2016

En cette Journée des Nations Unies pour la fonction publique, nous reconnaissons et célébrons le rôle que joue la fonction publique en améliorant la vie de tous.
L’action des femmes et des hommes engagés dans la fonction publique est cruciale pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.
Chacun des objectifs de développement durable dépend de l’action de la fonction publique – qu’il s’agisse de la santé ou de l’éducation, de la sécurité ou de l’état de droit, de l’eau, de l’énergie ou des politiques économiques.
Tous les pays et tous les peuples doivent pouvoir compter sur une fonction publique compétente, bien équipée et dotée de ressources suffisantes. La fonction publique doit être diverse et éthique. Elle doit être véritablement au service de la population, améliorant les vies des plus pauvres et des plus vulnérables. Lire la suite

Pacte mondial : Ban Ki-moon appelle les entreprises à saisir les opportunités du développement durable

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (au centre) lors d’une réunion du conseil d’administration du Pacte mondial des Nations Unies. Photo ONU/Mark Garten

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (au centre) lors d’une réunion du conseil d’administration du Pacte mondial des Nations Unies. Photo ONU/Mark Garten

A l’ouverture du Sommet annuel des dirigeants du Pacte mondial, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé mercredi 22 juin 2016 les entreprises et le secteur privé à aligner leurs décisions en matière d’investissements et d’infrastructures sur les Objectifs de Développement Durable (ODD).
«L’adoption l’an dernier du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Accord historique de Paris sur le climat a envoyé un message haut et fort : nous ne pouvons plus continuer dans cette voie», a déclaré M. Ban dans son discours d’ouverture du Sommet, qui a lieu au siège de l’ONU, à New York, en présence de leaders du secteur privé. Lire la suite

Mali : Ban Ki-moon souhaite une mise en œuvre rapide de l’accord de paix signé il y a un an

Des Casques bleus de l’unité sénégalaise de police constituée de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation multidimensionnelle intégrée au Mali (MINUSMA) parlent avec des Maliens lors d’une patrouille. Photo : ONU/Marco Dormino

Des Casques bleus de l’unité sénégalaise de police constituée de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation multidimensionnelle intégrée au Mali (MINUSMA) parlent avec des Maliens lors d’une patrouille. Photo : ONU/Marco Dormino

A l’occasion du premier anniversaire de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est félicité de l’engagement renouvelé en faveur de la paix du Président malien, Ibrahim Boubakar Keita, et de son gouvernement.
M. Ban «note avec satisfaction la décision du Président de nommer M. Mahamadou Diagouraga comme son Haut Représentant pour le suivi de la mise en œuvre de l’Accord de paix, ainsi que la signature par le gouvernement et les groupes armés signataires du Protocole d’entente sur les autorités intérimaires et d’autres arrangements connexes. Ces mesures constituent une importante avancée», a souligné le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse publiée lundi soir. Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin 2016

Les déplacements forcés ont atteint une ampleur sans précédent, plus de 65 millions de personnes ayant été arrachées à leur foyer dans le monde. Les conflits nouveaux et récurrents et les formes de violence et de persécution chaque jour plus préoccupantes poussent les populations à fuir. Certaines cherchent la sécurité dans leur propre pays, d’autres traversent les frontières et deviennent des réfugiés ou des demandeurs d’asile. D’autres encore connaissent un très long exil, le règlement des conflits prolongés restant incertain. À la fin de 2015, on dénombrait 21,3 millions de réfugiés, 3,2 millions de demandeurs d’asile et 40,8 millions de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays.
La Journée mondiale des réfugiés est l’occasion de prendre la mesure des effets dévastateurs de la guerre et des persécutions sur la vie de ceux qui sont contraints de fuir, et de rendre hommage à leur courage et à leur force morale. C’est également l’occasion de saluer les populations et les États qui accueillent et hébergent ces personnes, souvent dans des zones frontalières éloignées frappées par la pauvreté, l’instabilité et le sous-développement, loin du regard de la communauté internationale. Neuf réfugiés sur 10 vivent aujourd’hui dans des pays pauvres et dans des pays à revenu intermédiaire proches de l’implosion. Lire la suite

L’ONU lance un appel mondial à la recherche de jeunes leaders exceptionnels pour atteindre les Objectifs de Développement Durable

Les jeunes leaders travailleront avec l’Envoyé du Secrétaire Général de l’ONU pour la jeunesse  en vue d’éradiquer  l’extrême pauvreté, de lutter contre le changement climatique et de réduire les inégalités.
15 Juin 2016, Siège des Nations Unies, New York, USA
Les Nations Unies lancent une nouvelle initiative de reconnaissance de jeunes leaders dans l’objectif d’éradiquer la pauvreté, lutter contre les changements climatiques et réduire les inégalités. Dirigée par le Bureau de l’Envoyé du Secrétaire Général de l’ONU pour la Jeunesse, l’initiative des Jeunes Leaders pour l’ONU récompense annuellement 17 jeunes leaders qui se sont distingués par leurs efforts dans la réalisation des Objectifs pour le Développement Durable.
Une première à l’ONU, l’initiative va souligner les actions exceptionnelles entreprises par les jeunes leaders pour aligner le monde sur une voie durable.
Entre 2016 et 2030, période au cours de laquelle les objectifs doivent être atteints, une  nouvelle  «classe» de 17 jeunes leaders sera annoncée suivie d’un nouvel appel aux nominations. Pendant leur mandat, les jeunes leaders travailleront en étroite collaboration avec l’Envoyé pour la Jeunesse et l’Organisation des Nation Unies en vue d’apporter leur soutien à la mobilisation d’autres jeunes autour de la mise en œuvre des Objectifs pour le Développement Durable. Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit, le 19 juin 2016

Partout dans le monde, nous sommes témoins d’un nombre effroyable d’actes de violence sexuelle commis en temps de guerre. Nulle région n’échappe à ce fléau, qui continue de frapper femmes, filles, garçons et hommes.
Des progrès manifestes ont été réalisés dans la lutte contre ces crimes, grâce notamment à un élan politique sans précédent.
Il est largement admis que les violences sexuelles constituent une stratégie visant délibérément à détruire le tissu social, à contrôler les populations, à les intimider et à les obliger à fuir. Elles sont perçues à juste titre comme une menace qui pèse sur la paix et la sécurité internationales, comme une violation grave du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme, et comme un obstacle majeur à la réconciliation au lendemain des conflits et au développement économique. Lire la suite