Conférence régionale pour l’Afrique francophone sur l’intégration de la dimension Genre dans les politiques et programmes du secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) – 25-27 septembre 2017, Dakar, Sénégal

L’UNESCO organise une conférence régionale pour l’Afrique francophone sur l’intégration du Genre dans les politiques du secteur des TIC à Dakar, Sénégal du 25 au 27 septembre 2017, en partenariat avec le Ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie Numérique du Sénégal, ONUFEMMES, le Centre de la CEDEAO pour le Développement du genre, la World Wide Web Foundation, l’Alliance pour l’Accès à l’Internet (A4AI), la Banque africaine de développement, et Facebook. Cette conférence a été organisée avec la contribution substantielle du programme intergouvernemental de l’UNESCO « Information Pour Tous », et qui vise à apporter des réponses innovatrices aux défis et aux opportunités de la société de l’information et de la connaissance. Continuer la lecture

Le Burkina Faso qualifie la lutte contre le terrorisme de priorité nationale

Le Président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, lors du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies. Photo ONU/Cia Pak

Le Burkina Faso a qualifié jeudi 21 septembre 2017 la lutte contre le terrorisme de « priorité nationale » et a déclaré s’atteler à l’accélération de la mise en opération de la Force conjointe du G-5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad et Mauritanie) pour y faire face.
« Cible depuis quelques temps des forces terroristes et obscurantistes, mon pays a pris la pleine mesure de leur volonté clairement affichée de le déstabiliser », a affirmé le Président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, dans un discours prononcé au débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies. Continuer la lecture

L’ONU appelle à davantage d’efforts financiers pour contrer Boko Haram dans la région du lac Tchad

La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J Mohammed (Archives). Photo ONU/Kim Haughton

L’ONU a appelé jeudi 21 septembre 2017 à redoubler d’efforts financiers pour développer la région du lac Tchad et contrer l’organisation terroriste Boko Haram, lors d’une table ronde ministérielle au siège des Nations Unies dédiée à la situation humanitaire au Nigéria et dans la région du lac Tchad.
« Nous devons intensifier nos efforts », a déclaré la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed, lors de cette table ronde à laquelle participaient des délégations de pays du bassin du lac Tchad : Nigéria, Tchad, Cameroun et Niger. Continuer la lecture

L’ONUSIDA annonce un nouvel accord sur les coûts des traitements génériques, abaissés à 75 dollars par an et par personne

Deux fillettes regardent leur mère qui se meurt du VIH/SIDA, au Cambodge, en 2002. Photo Masaru Goto/Banque Mondiale

Un nouvel accord international sur la baisse des prix des médicaments génériques pour lutter contre le virus du SIDA a été annoncé, jeudi, au siège de l’ONU à New York. Il abaisse les coûts de traitement à 75 dollars par an et par personne dans les pays en voie de développement.
L’accord, qualifié de « capital », a été annoncé par les gouvernements du Kenya et d’Afrique du Sud, avec le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) et plusieurs ONG. Continuer la lecture

ONU : Le désarmement et la non-prolifération sont les deux faces d’une seule et même médaille

La Haute-Représentante pour les affaires de désarmement, Izumi Nakamitsu, devant le Conseil de sécurité (Archives). Photo ONU/Manuel Elias

La Haute-Représentante pour les affaires de désarmement, Izumi Nakamitsu, a rappelé jeudi 21 septembre 2017 au Conseil de sécurité que les activités de ses 15 membres en matière de non-prolifération des armes de destruction massive reposent sur deux piliers qui se renforcent mutuellement.
Le premier pilier est la responsabilité d’établir « un système de réglementation des armements », comme le prévoit l’article 26 de la Charte des Nations Unies. Le second, a-t-elle rappelé, découle de la responsabilité première des Nations Unies d’assurer le maintien de la paix et de la sécurité internationale, en vertu de laquelle le Conseil a poursuivi plusieurs objectifs, qui vont du respect de l’interdiction d’utiliser des armes biologiques et chimiques à la prévention de l’acquisition par des acteurs non étatiques de ce type d’arme. Continuer la lecture

Une occasion unique de mettre en déroute les profiteurs de la misère humaine

Par Yuri Fedotov, Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime

Lorsque j’ai refusé de vendre mon corps, ils m’ont vendue à une autre maison close”. Tel est le témoignage poignant de Skye, une jeune népalaise de 13 ans victime de la traite en Inde du fait de personnes qui lui étaient apparentées. L’histoire de Skye finit mieux que celle de la plupart des autres victimes.
Après s’être enfuie de la maison close en compagnie de sa sœur, Skye est retournée à l’école, et travaille désormais pour l’organisation népalaise mondialement connue qui l’a secourue, Shakti Samuha. Mais pour chaque personne rescapée comme Skye, des milliers d’autres souffrent en silence, bâillonnées par la menace de la violence et le chantage. Continuer la lecture

Mali : L’ONU se dit préoccupée par la lenteur de la mise en œuvre de l’accord de paix

A Kidal, au Nord du Mali, un Casque bleu cherche des morceaux de d’artillerie dans un camp de la MINUSMA endommagé par une attaque au mortier intense la nuit du 8 juin 2017. Photo de l’ONU/Sylvain Liechti

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a exprimé mercredi 20 septembre 2017 l’inquiétude de l’Organisation concernant la lenteur de la mise en œuvre de l’accord de paix au Mali, lors d’une réunion ministérielle consacrée à ce pays en marge du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies.
Les participants ont respecté une minute de silence en début de réunion en l’honneur des soldats maliens et des Casques bleus qui sont décédés dans le cadre de leur mission pour protéger le peuple malien. Continuer la lecture

Le Conseil de sécurité veut des opérations de maintien de la paix plus efficaces, transparentes et responsables

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres (à gauche) devant le Conseil de sécurité. A sa droite, le Premier ministre d’Ethiopie, Hailmariam Dessalegn, dont le pays préside le Conseil de sécurité en septembre. Photo ONU/Manuel Elias

Le Conseil de sécurité a souligné mercredi 20 septembre 2017 l’importance d’assurer « une mise en œuvre et un suivi efficaces de la réforme des opérations de maintien de la paix des Nations Unies » afin que celles-ci soient plus responsables, efficientes et transparentes.
Les opérations de maintien de la paix de l’ONU doivent cesser de « décevoir », selon l’expression du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, qui participait avec une vingtaine de chefs d’État et de gouvernement à un débat public de haut niveau du Conseil.
En adoptant à l’unanimité de ses membres la résolution 2377 (2017), le Conseil de sécurité prie, à cette fin, le Secrétaire général, félicité pour sa volonté de réforme, de lui présenter tous les 12 mois un exposé complet sur la réforme de ces opérations, ainsi que des recommandations en vue de créer un dispositif permettant de combler les lacunes en matière de constitution des forces et de capacités. Continuer la lecture

Coup d’envoi de l’initiative Spotlight pour l’égalité des sexes et contre les violences faites aux femmes

Une femme dans un refuge pour jeunes filles et femmes ayant subi des violences sexuelles et sexistes, à Mogadiscio, la capitale de la Somalie. Photo UNICEF/Kate Holt

L’initiative Spotlight, un effort conjoint de l’Union européenne (UE) et de l’ONU pour lutter contre les violences faites aux femmes et favoriser leur autonomisation, a été lancée mercredi au siège de l’ONU à New York, en marge du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies.
A l’occasion de ce lancement qualifié « d’historique », le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a décrit un projet « inédit s’agissant de son ampleur », avec un investissement de départ de 500 millions d’euros de la part de l’UE.
Il est « inédit dans sa portée Continuer la lecture

Migrants et réfugiés : L’ONU appelle les gouvernements à négocier des pactes solides

Dans un port en Grèce, un jeune garçon et sa famille rejoignent d’autres réfugiés et migrants qui tentent de monter à bord d’un autobus qui les transportera au centre d’Athènes. (Archives) Photo: HCR/Achilleas Zavallis

Un an après l’adoption de la Déclaration de New York sur les réfugiés et les migrants par les 193 Etats membres des Nations Unies, de hauts responsables de l’Organisation ont appelé mercredi 20 septembre 2017 les gouvernements à s’assurer que les nouveaux pactes mondiaux actuellement en cours de négociation soient solides et centrés sur les droits des personnes en déplacement.
La Déclaration de New York « a ouvert la voie aux deux pactes mondiaux qui doivent être adoptés en 2018, l’un pour les réfugiés et l’autre pour une migration sûre, ordonnée et régulière », a souligné le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, lors d’une réunion marquant le premier anniversaire de l’adoption de la Déclaration de New York, en marge du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies. Continuer la lecture