Journée de l’Afrique : «Ce qui est bénéfique pour l’Afrique est bénéfique pour le monde entier», selon Ban Ki-moon

A Addis-Abeba, en Ethiopie, des femmes apprennent un métier. Photo ONU/Eskinder Debebe

A Addis-Abeba, en Ethiopie, des femmes apprennent un métier. Photo ONU/Eskinder Debebe

En cette Journée de l’Afrique qui est célébrée chaque année le 25 mai, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exhorté tous les acteurs concernés à soutenir la transformation radicale des infrastructures requise pour atteindre les objectifs de développement durable de l’Afrique à l’horizon 2030.
«J’exhorte toutes les parties prenantes à se rallier à l’idée porteuse de transformation qui inspire les objectifs de développement durable et l’Agenda 2063 (de l’Union africaine). En effet, ce qui est bénéfique pour l’Afrique est bénéfique pour le monde entier», a dit le chef de l’ONU dans un message.
Il a rappelé que les perspectives économiques de l’Afrique étaient bonnes, malgré les incertitudes qui pèsent sur le paysage économique mondial. Le taux de croissance devrait se situer à 4,4 % en 2016, contre 3,7% en 2015. Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion de la Journée de l’Afrique, le 25 mai 2016

Cette année, la Journée de l’Afrique est célébrée comme suite au thème retenu par l’Union africaine pour 2016, qu’elle a proclamée «Année africaine des droits de l’homme, avec un accent particulier sur les droits de la femme». Ce thème traduit la volonté des dirigeants africains de placer les femmes – en tant que principaux moteurs et catalyseurs du développement – au cœur de tous les efforts déployés pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Agenda 2063 de l’Union africaine.
Ces deux cadres ont en commun les mêmes principes stratégiques, qui mettent l’accent sur les populations, la prospérité, la viabilité environnementale, la justice, les droits de l’homme et les partenariats mutuellement responsables. L’alignement entre les programmes mondial et continental exige une approche harmonisée en matière de planification, d’exécution et de suivi. Lire la suite

Le Conseil de sécurité se félicite des progrès de la coopération avec l’Union africaine

Des soldats de la paix de l’Union africaine et de l’ONU à Mogadiscio, en Somalie. Photo : UA-ONU IST/Stuart Price

Des soldats de la paix de l’Union africaine et de l’ONU à Mogadiscio, en Somalie. Photo : UA-ONU IST/Stuart Price

A l’occasion d’une réunion consacrée aux relations des Nations Unies avec les organisations régionales, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est félicité mardi 24 mai 2016 des progrès de la coopération avec l’Union africaine et a souhaité son approfondissement.
Dans une déclaration de la Présidence du Conseil, les membres du Conseil de sécurité ont notamment souhaité l’établissement d’un « partenariat efficace étayé par des consultations entre le Conseil de sécurité de l’ONU et le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine ».
Le Conseil de sécurité a félicité l’Union africaine de continuer à renforcer ses capacités grâce au lancement opérationnel de l’Architecture africaine de paix et de sécurité, et a accueilli avec satisfaction la poursuite de la coopération ONU-UA autour des différentes composantes de l’Architecture, notamment l’alerte rapide, la diplomatie préventive, la médiation, l’assistance électorale, le maintien de la paix, la prévention et le règlement des conflits, la promotion des droits de l’homme et de l’état de droit, la protection des femmes et des enfants, le relèvement et la reconstruction après conflit. Lire la suite

Istanbul : Ban Ki-moon salue les engagements pris lors du Sommet humanitaire et appelle à les mettre en œuvre

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le Président turc Recep Tayyip Erdogan, lors de la cérémonie de clôture du Sommet humanitaire mondial, le 24 mai 2016. Photo OCHA

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le Président turc Recep Tayyip Erdogan, lors de la cérémonie de clôture du Sommet humanitaire mondial, le 24 mai 2016. Photo OCHA

Lors de la cérémonie de clôture du premier Sommet humanitaire mondial, qui s’est tenu du 23 au 24 mai à Istanbul, en Turquie, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a salué mardi les centaines d’engagements pris durant cet évènement et a appelé à les mettre en œuvre.
«Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli ; nous devons maintenant aller plus loin, ensemble», Ban Ki-moon
«Le Sommet humanitaire mondial a été un événement unique, tant sur le fond que sur la forme», a déclaré M. Ban dans une série de remarques prononcées lors d’une conférence de presse en compagnie du Président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, quelques minutes avant la cérémonie de clôture.
«J’ai convoqué ce Sommet parce que nous avons atteint un niveau de souffrance humaine sans précédent depuis la création des Nations Unies», a-t-il rappelé, saluant la communauté humanitaire pour avoir répondu présente à cet appel. Lire la suite

Istanbul : A l’ouverture du Sommet humanitaire, Ban Ki-moon appelle à ‘façonner un avenir différent’

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, lors de la cérémonie d’ouverture du premier Sommet humanitaire mondiale à Istanbul, en Turquie, le 23 mai 2016. Photo : OCHA

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, lors de la cérémonie d’ouverture du premier Sommet humanitaire mondiale à Istanbul, en Turquie, le 23 mai 2016. Photo : OCHA

Lors de la cérémonie d’ouverture du premier Sommet humanitaire mondial, à Istanbul, en Turquie, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Président du pays hôte, Recep Tayyip Erdogan, ont appelé lundi à combler le fossé entre les besoins humanitaires grandissants et les ressources disponibles pour y répondre.
«Nous sommes ici pour façonner un avenir différent», Ban Ki-moon
«Nous sommes tous ici parce que l’action humanitaire mondiale subit une pression sans précédent», a déclaré M. Ban, rappelant qu’il avait proposé il y a quatre ans l’idée de ce premier Sommet mondial en raison de la hausse des besoins humanitaires et, parallèlement, de la diminution de la volonté politique d’y répondre. Lire la suite

Istanbul : Sensibiliser le public à la question des réfugiés et migrants, une priorité du Sommet humanitaire mondial

Dans un port grec, un jeune garçon et sa famille se joignent à d’autres réfugiés et migrants pour monter à bord d’un bus. Photo HCR/Achilleas Zavallis

Dans un port grec, un jeune garçon et sa famille se joignent à d’autres réfugiés et migrants pour monter à bord d’un bus. Photo HCR/Achilleas Zavallis

Améliorer la réponse collective aux déplacements massifs de réfugiés et de migrants dans le monde actuel sera l’un des principaux sujets de discussion à l’ordre du jour du premier Sommet humanitaire mondial, qui se déroulera du 22 au 23 mai à Istanbul, en Turquie.
A la veille de cet évènement, le Centre d’actualités de l’ONU a rencontré sur place dans la ville turque la Conseillère spéciale des Nations Unies pour le Sommet sur la réponse aux vastes mouvements de réfugiés et de migrants, Karen AbuZayd.
«Il est très important de parler de cette question durant le Sommet en raison de l’ampleur des mouvements de réfugiés et de migrants qui se sont produits durant l’année écoulée, tellement vastes que les systèmes d’accueil sont actuellement débordés», a déclaré dans un entretien Mme AbuZayd, insistant sur le fait qu’il s’agit d’un problème global qui appelle à une réponse également globale. Lire la suite

Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, le 19 mai au siège de l’ONU à New York

Six Casques bleus burkinabè décédés au service de la paix reçoivent la médaille Dag Hammarskjöld

La Représentante permanente adjointe du Burkina Faso à l’ONU, Mme Mariam Fofana recevant la médaille Dag Hammarskjöld au nom des Six soldats burkinabés qui ont perdu la vie en 2015

La Représentante permanente adjointe du Burkina Faso à l’ONU, Mme Mariam Fofana recevant la médaille Dag Hammarskjöld au nom des Six soldats burkinabés qui ont perdu la vie en 2015

La Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies a été célébrée au Siège de l’ONU jeudi 19 mai 2016. A cette occasion, l’Organisation a rendu hommage aux Casques bleus qui ont perdu la vie l’année précédente au service de la paix.
Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a, dans ce cadre, déposé une gerbe pour honorer tous les soldats de la paix tombés, avant de présider une cérémonie au cours de laquelle il a décerné la médaille Dag Hammarskjöld, à titre posthume, à 128 militaires, policiers et civils qui ont perdu la vie en 2015 pendant leur service dans les opérations de maintien de la paix. Lire la suite

Journée des Casques bleus : Ban Ki-moon rend hommage à « ceux qui sont morts pour que d’autres puissent vivre »

Le Secrétaire général Ban Ki-moon dépose une couronne lors de la cérémonie au Siège des Nations Unies pour les casques bleus morts dans l'exercice de leur fonction

Le Secrétaire général Ban Ki-moon dépose une couronne lors de la cérémonie au Siège des Nations Unies pour les casques bleus morts dans l’exercice de leur fonction

19 mai 2016 – A l’occasion d’une célébration jeudi de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rendu hommage aux plus de cent soldats de la paix morts dans l’exercice de leur fonction l’an dernier, soulignant la difficulté croissante des opérations de maintien de la paix.
« Aujourd’hui, nous nous réunissons en ce lieu de mémoire pour déposer une gerbe en l’honneur des hommes et femmes courageux qui sont morts en servant sous la bannière des Nations Unies », a déclaré M. Ban lors d’une cérémonie au siège de l’ONU à New York, rendant hommage, pour la huitième année consécutive, aux Casques bleus ayant perdu la vie durant l’année écoulée. Cette cérémonie a eu lieu cette année dix jours avant la date officielle de cette Journée, célébrée chaque année le 29 mai. Lire la suite

Mali : cinq Casques bleus tués et trois grièvement blessés dans une attaque dans la région de Kidal

Casques bleus de la MINUSMA en patrouille. Photo : MINUSMA / Marco Dormino

Casques bleus de la MINUSMA en patrouille. Photo : MINUSMA / Marco Dormino

19 mai 2016 – Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné mercredi soir une attaque complexe et meurtrière qui a causé la mort de cinq Casques bleus tchadiens de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies au Mali (MINUSMA) et blessé trois autres, dans la région de Kidal, au nord du pays.
Selon des informations préliminaires, un convoi de la MINUSMA a heurté un engin explosif improvisé et a été par la suite attaqué par un groupe armé non identifié, à environ 15 km au nord d’Aguelhok, dans la région de Kidal, a précisé le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.
Depuis le début de l’année, une douzaine d’attaques contre les Nations Unies a été recensée dans la région de Kidal qui a coûté la vie à au moins 12 personnel des Nations Unies, y compris les victimes de l’attaque de mercredi. Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies – «Rendons hommage à nos héros», le 29 mai 2016

La croissance massive que connaissent depuis quelques années les opérations de maintien de la paix des Nations Unies, tant par leurs effectifs que par leur complexité, témoigne de la confiance qu’elles inspirent dans le monde. Il y a 15 ans, le personnel militaire et policier des Nations Unies comptait moins de 40 000 membres. Aujourd’hui, plus de 105 000 agents en tenue originaires de 124 pays qui fournissent des contingents ou du personnel de police servent sous les couleurs du drapeau des Nations Unies, aux côtés de 18 000 membres du personnel civil recrutés sur les plans international et national et de Volontaires des Nations Unies. Ils incarnent les aspects les meilleurs de la solidarité mondiale et servent avec courage dans des environnements dangereux pour assurer la sécurité de certaines des populations les plus vulnérables. Lire la suite