Mali : un expert de l’ONU s’inquiète de la détérioration de la situation des droits de l’homme

PAM/Alexandre Brecher-Dolivet Un village dans la région de Mopti, au Mali (archive)

Au terme d’une mission au Mali du 24 au 29 juin, l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme dans ce pays, Alioune Tine, a exprimé sa grave préoccupation concernant la détérioration continue de la situation sécuritaire, des droits de l’homme et humanitaire au centre du pays, ainsi que dans la région de Ménaka.
Lors de sa visite, l’Expert indépendant a recueilli des témoignages directs et indirects sur plusieurs attaques menées par des milices communautaires, souvent avec la participation de groupes armés, qui ont entraîné des morts, des blessés, des destructions ou incendies de biens et des déplacements de populations.
Le gouvernement s’est engagé à ouvrir des enquêtes criminelles sur des allégations de graves violations et abus des droits de l’homme.
« Je recommande vivement aux autorités de donner une suite concrète à ces déclarations en engageant des enquêtes impartiales pour traduire en justice tous les auteurs présumés de ces actes. Ces attaques sont devenues de plus en plus meurtrières et récurrentes pour diverses raisons avec l’implication des groupes armés causant une grave et inquiétante évolution qu’il faut adresser d’urgence pour stopper la spirale de la violence. Je ne voudrais pas voir ces communautés s’entretuer et se déchirer suite à des manipulations », a déclaré Alioune Tine cité dans un communiqué de presse de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA).
Lors d’une visite à Mopti, dans le centre du Mali, M. Tine a entendu des membres de la société civile ainsi que des représentants des communautés sur la question des attaques indiscriminées de la part de groupes extrémistes, notamment Jama’at Nusrat al-Islam Wa al-Muslmeen (JNIM).
La présence très limitée de l’Etat dans cette région, son absence dans plusieurs localités du centre, le manque de services communautaires de base et l’insécurité causée par les extrémistes, les groupes armés, les acteurs du crime organisé auxquels s’ajoutent les opérations antiterroristes qui ne respectent pas les normes internationales des droits de l’homme, sont de nature à créer des confusions et des amalgames au sein des communautés de la région.
De plus, les terroristes tirent parti de l’absence de l’Etat pour instrumentaliser les communautés et les opposer les unes contre les autres. A la fin du mois de février 2018, plus de 657 écoles ont été forcées de fermer dans les régions du centre et du nord, affectant plus de 190.000 élèves.
L’Expert indépendant a exprimé sa profonde préoccupation concernant l’augmentation du nombre d’allégations de violations graves des droits de l’homme qui seraient commises par les forces armées maliennes.
Il a félicité le Premier Ministre pour sa déclaration en mai de cette année réaffirmant que le gouvernement ne tolèrerait aucune exaction contre la population civile mais a souligné aux autorités la nécessité qu’une enquête rapide, indépendante et impartiale soit ouverte et que tous les auteurs présumés soient traduits en justice.
L’Expert indépendant a également été saisi de graves violations et abus des droits de l’homme qui continuent de se produire dans la région de Ménaka, dont certains sont imputés aux groupes armés. Il a demandé aux autorités maliennes d’ouvrir des enquêtes judiciaires dans les plus brefs délais afin de rendre justice aux nombreuses victimes de ces crimes.

Soudan du Sud : la Vice-Secrétaire générale de l’ONU entend être la porte-voix des femmes victimes du conflit

Photo : ONU / Isaac Billy
La Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Amina J. Mohammed, embrasse une jeune fille lors de sa visite au Soudan du Sud.

La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, est arrivée mardi à Juba, au Soudan du Sud, dans le cadre d’une tournée dans plusieurs pays africains cette semaine.
Accompagnée de Bineta Diop, l’Envoyée de l’Union africaine pour les femmes, la paix et la sécurité, Mme Mohammed est venue souligner l’importance de la participation et de l’inclusion des femmes dans les efforts visant à construire la paix, la sécurité et le développement au Soudan du Sud.

Continuer la lecture

À Cox’s Bazar, le chef de l’ONU appelle à davantage de solidarité avec les réfugiés rohingyas

Photo UNFPA Bangladesh/Allison Joyce Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, le Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, la Directrice de l’UNFPA, Natalia Kanem et le Haut Commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi, rencontrent des Rohingyas à Cox’s Bazaar, an Bangladesh.

Depuis les camps de réfugiés rohingyas au sud du Bangladesh, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé lundi la communauté internationale à concrétiser ses promesses d’aide humanitaire.
Au deuxième jour de sa visite au Bangladesh, le Secrétaire général a déclaré être sorti ému de ses rencontres avec les réfugiés rohingyas de Cox’s Bazar.

Continuer la lecture

Mali : le chef de l’ONU condamne l’attaque meurtrière contre la Force du G5-Sahel à Sévaré

Photo ONU/Marco Dormino
António Guterres, lors de sa visite au quartier général de la Force conjointe du G5 Sahel près de Mopti, au Mali, le 30 mai 2018. Le Secrétaire général a condamné l’attaque perpétrée vendredi contre le quartier général de la Force.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné l’attaque perpétrée vendredi contre le quartier général de la Force conjointe du G5-Sahel à Sévaré, dans la région de Mopti, dans le centre du Mali.
Plusieurs personnes ont été tuées dans cette attaque, y compris des soldats appartenant à la Force conjointe du G5-Sahel et aux forces armées maliennes.
« Le Secrétaire général exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a déclaré son porte-parole dans un communiqué de presse publié vendredi soir.

Continuer la lecture

L’ONU lance un plan de soutien pour promouvoir la paix et la croissance inclusive dans le Sahel

Aude RossignolBureau de l’Envoyé spécial pour le Sahel
Mohamed Ibn Chambas (centre), Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest lors du lancement du plan de soutien

Les Nations Unies ont lancé un plan d’appui majeur pour promouvoir une paix durable et une croissance inclusive dans la région du Sahel en Afrique, ainsi que pour autonomiser les femmes et les jeunes.
S’exprimant lors du lancement, Mohamed Ibn Chambas, Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest, a souligné samedi le potentiel « immense » de la région – des ressources naturelles et des énergies renouvelables à la culture et au tourisme.
« Des opportunités aussi importantes offrent une voie vers la prospérité – à condition de s’attaquer aux causes profondes de la crise actuelle », a-t-il déclaré, au nom de la Vice-Secrétaire générale, Amina J. Mohammed.

Continuer la lecture

Emission télévisée à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés (20 juin)

Les invités de l’émission à l’occasion de la Journée mondiale des Réfugiés

En vue de promouvoir la Journée mondiale des réfugiés au Burkina Faso, le Centre d’information des Nations Unies à Ouagadougou a organisé un programme télévisé de trente minutes le 22 juin 2018 sur la question des réfugiés. Les invités de l’émission étaient le représentant résident du HCR et le Secrétaire permanent de la Commission nationale pour les réfugiés du Burkina Faso. Ce programme a été diffusé par la télévision nationale du Burkina Faso.

Table ronde sur la participation du Burkina Faso aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies

Une vue des participants au panel

Dans le cadre de la campagne 70 ans de service et de sacrifice de l’ONU en faveur du maintien de la paix, le CINU de Ouagadougou en partenariat avec le Ministère de la Défense et le Ministère de la Sécurité du Burkina Faso a organisé le 27 juin 2018 dans la salle de conférence du RAN Hôtel à Ouagadougou, un panel sur les enjeux de la participation du Burkina Faso aux opérations de maintien de la paix. Environ 200 personnes des forces de défense et de sécurité, de l’Institut des relations internationales, du parlement, des diplomates, des chercheurs et des médias ont participé à cette Conférence.

L’ONU invite les Etats à redoubler d’efforts pour appliquer sa stratégie de lutte contre le terrorisme

© HCR/Ivor Prickett
Des civils à Mossoul, en Iraq, après un attentat suicide à la voiture piegée

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté mardi par consensus une résolution dans laquelle elle invite les Etats membres à redoubler d’efforts pour mettre en œuvre la stratégie des Nations Unies de lutte contre le terrorisme, qui a été adoptée en 2006 et est révisée tous les deux ans.
Dans ce texte, l’Assemblée générale « réitère sa condamnation ferme et sans équivoque du terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, commises par qui que ce soit, où que ce soit et à quelque fin que ce soit ».

Continuer la lecture

La torture est inacceptable même en temps de guerre ou en période d’état d’urgence (ONU)

Photo ONUSIDA / D. Gutu
Les couloirs d’une prison. Photo: ONUSIDA/D. Gutu

A l’occasion de la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture (26 juin), le chef de l’ONU a appelé à rendre hommage aux nombreux survivants de la torture partout dans le monde et à réaffirmer la volonté de « mettre fin à cette pratique aussi abominable que vaine ».
« La torture est inacceptable et injustifiée en toutes circonstances, même en période d’état d’urgence ou d’instabilité politique ou en temps de guerre », a souligné le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, dans un message publié à l’occasion de la Journée.

Continuer la lecture

Journée internationale du yoga : une discipline à la popularité universelle

Photo ONU Info/Elizabeth Scaffidi
Selon l’OMS, le yoga est à la fois une activité physique et un moyen efficace de gérer le stress.

Les Nations Unies ont célébré ce jeudi la Journée internationale du yoga, une discipline indienne traditionnelle pratiquée aujourd’hui sous diverses formes à travers le monde et dont la popularité continue de croître.
Reconnaissant sa popularité universelle, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 21 juin Journée internationale du yoga.
Cette Journée internationale vise à sensibiliser le public de par le monde aux nombreux bénéfices du yoga. Elle met aussi l’accent sur les effets positifs de la pratique du yoga, qui apporte à notre corps et à notre esprit l’équilibre dont ils ont besoin.

Continuer la lecture