Célébration de la Journée internationale de la Paix au Burkina Faso

Une Marche pour promouvoir la paix

La Marche pour la Paix à l'occasion de la Journée internationale de la paix

La Marche pour la Paix à l’occasion de la Journée internationale de la paix

Observée depuis septembre 1982, la Journée internationale de la paix a été instaurée en 1981 par l’Assemblée générale des Nations Unies pour souligner  que la paix fait partie des principaux buts de l’Organisation des Nations Unies en vertu de sa Charte.
Aussi, l’Assemblée générale a-t-elle invité les Etas Membres à observer chaque année, le 21 septembre, la Journée internationale de la paix. En application de cette Résolution, le Burkina Faso a célébré cette Journée, le 21 septembre 2016 à Ouagadougou au travers d’une Marche pour la paix organisée à l’initiative de l’Association unique des anciens combattants, anciens militaires, veuves,  orphelins et victimes de guerre en partenariat avec le système des Nations Unies au Burkina Faso.
La cérémonie officielle organisée à la Place de la Nation à Ouagadougou et qui a servi de cadre à la Marche pour la paix a été présidée par le Chef d’Etat-Major général des Armées, le Général Pingrenoma Zagré qui avait à ses côtés la Coordonnatrice résidente du système des Nations Unies au Burkina Faso, Mme Metsi Makhetha  et sa Majesté le Larlé Naaba Tigré, parrain de la cérémonie.
Quatre temps forts ont marqué la cérémonie. Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, le 26 septembre 2016

Le désarmement nucléaire est l’un des principes fondateurs de l’Organisation des Nations Unies. Il était l’objectif visé par la première résolution de l’Assemblée générale. Le désarmement est dans nos gènes.
Je suis fier d’avoir contribué aux progrès sur la voie d’un monde exempt d’armes nucléaires. En 2008, j’ai lancé une proposition en cinq points sur le désarmement nucléaire pour inciter les États Membres à agir davantage. Depuis lors, j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour convaincre les États de l’urgence de cette tâche.
Lorsque nous regardons autour de nous, nous voyons que nous faisons face à des dangers nucléaires croissants. Le désarmement nucléaire multilatéral est au point mort. Lire la suite

Bassin du lac Tchad : Les bailleurs de fonds promettent plus de 163 millions de dollars d’aide

Des enfants préparent du poisson pêché qu’ils viennent de pêcher, dans le village de Tagal, dans la région du lac Tchad, au Tchad. Photo UNICEF/Tremeau

Des enfants préparent du poisson pêché qu’ils viennent de pêcher, dans le village de Tagal, dans la région du lac Tchad, au Tchad. Photo UNICEF/Tremeau

Les bailleurs de fonds ont promis vendredi 23 septembre 2016 plus de 163 millions de dollars pour venir en aide à des millions de personnes touchées par la crise humanitaire dans le bassin du lac Tchad, une région partagée par le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Nigeria.
Les bailleurs de fonds, dont la Belgique, l’Italie, le Royaume-Uni et les États-Unis, ont ainsi répondu à l’appel du Vice-Secrétaire général de l’ONU, Jan Eliasson, lors d’une réunion de haut niveau en marge du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies.
«Je suis très encouragé par les nouveaux engagements de soutien qui sont sortis de la réunion d’aujourd’hui», a déclaré le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Stephen O’Brien. «Nous devons maintenant utiliser ces ressources supplémentaires indispensables pour intensifier rapidement l’assistance aux millions de personnes qui ont besoin de notre aide». Lire la suite

Le Niger juge nécessaire un changement profond de la gouvernance mondiale pour réaliser les ODD

Le Président du Niger, Mahamadou Issoufou, devant l’Assemblée générale des Nations Unies. Photo ONU/Cia Pak

Le Président du Niger, Mahamadou Issoufou, devant l’Assemblée générale des Nations Unies. Photo ONU/Cia Pak

A l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président du Niger, Mahamadou Issoufou, a affirmé vendredi 23 septembre 2016 la résolution de son pays à réaliser les Objectifs de Développement Durable (ODD) tout en soulignant les contraintes budgétaires liées à la menace terroriste ainsi que la nécessité de réexaminer le fonctionnement de l’économie mondiale et de l’ONU.
Selon le Président nigérien, les résultats positifs des Objectifs du millénaire pour le développement, qui se sont achevés en 2015, cachent d’énormes disparités et inégalités. Les pays africains, en particulier ceux situés au sud du Sahara, ont enregistré peu de progrès et font face à des défis importants en matière de développement et de lutte contre la pauvreté. Lire la suite

Mali : L’ONU appelle les parties à mettre rapidement en œuvre l’Accord de paix

Une unité de police de la MINUSMA en patrouille à Gao, au Mali, en 2014 (archives). Photo ONU/Marco Dormino

Une unité de police de la MINUSMA en patrouille à Gao, au Mali, en 2014 (archives). Photo ONU/Marco Dormino

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi 23 septembre 2016 toutes les parties concernées à mettre rapidement en œuvre l’Accord de paix et de réconciliation au Mali.
«J’appelle les groupes armés à cesser de provoquer des confrontations et toutes les parties à laisser de côté leurs intérêts à court terme et à mettre en œuvre l’accord de paix», a-t-il déclaré au début d’une réunion ministérielle sur cet accord, organisée en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Le Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, était présent à l’ouverture de cette réunion et les Ministres des affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault, et algérien, Ramtane Lamamra, y participaient également. Lire la suite

Le Mali souligne les progrès effectués depuis la signature de l’Accord de paix

Mali H.E. Mr. Ibrahim Boubacar Keita President General Assembly Seventy-first session, 17th plenary meeting General Debate

Mali
H.E. Mr. Ibrahim Boubacar Keita
President
General Assembly Seventy-first session, 17th plenary meeting
General Debate

Le Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, a assuré vendredi 23 septembre 2016 que les hostilités avaient effectivement cessé entre le gouvernement et les mouvements signataires de l’Accord de paix et de réconciliation au Mali, mais que le processus de paix restait fragile du fait des activités de groupes terroristes.
Dans un discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies, M. Keita a mis en avant les progrès effectués depuis la signature de l’Accord, notamment dans le domaine des réformes politiques et institutionnelles.
«En dépit des efforts déployés par les parties signataires de l’Accord, le processus de paix reste confronté à de sérieuses entraves liées aux activités des groupes terroristes dans les régions du nord qui multiplient indistinctement les attaques asymétriques contre les paisibles populations civiles, les forces de défense et de sécurité maliennes, les contingents de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali) et la force française Barkhane», a-t-il cependant affirmé. Lire la suite

Le chef de l’ONU nomme 29 leaders mondiaux pour servir de fer de lance à la lutte contre la malnutrition

Un enfant dans un camp de déplacés à Maiduguri, au Nigéria. Photo PAM/Simon Pierre Diouf

Un enfant dans un camp de déplacés à Maiduguri, au Nigéria. Photo PAM/Simon Pierre Diouf

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a nommé mercredi 21 septembre 2016 29 personnalités éminentes pour servir de fer de lance à la lutte contre la malnutrition, alors qu’une personne sur trois dans le monde souffre de malnutrition et que 156 millions de filles et de garçons sont rachitiques.
«Une bonne nutrition est essentielle pour atteindre le Programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté il y a un an. Nous avons une occasion sans précédent pour transformer la façon dont nous travaillons ensemble. Il n’y a pas de meilleur moment qu’aujourd’hui pour réunir un groupe de dirigeants exceptionnels sur la nutrition», a déclaré M. Ban dans un communiqué de presse publié par son porte-parole. Lire la suite

Le Président de l’Assemblée générale encourage les Etats à accélérer la mise en œuvre des ODD

Le Président de l’Assemblée générale, Peter Thomson, à l’ouverture du débat général de l’Assemblée générale. Photo ONU/Cia Pak

Le Président de l’Assemblée générale, Peter Thomson, à l’ouverture du débat général de l’Assemblée générale. Photo ONU/Cia Pak

Lors de l’ouverture du débat général de la 71ème session de l’Assemblée générale, son Président, Peter Thomson, a souligné que le monde est encore loin de là où il devrait être en termes de mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable (ODD) et il a appelé les 193 Etats membres de l’ONU à se mobiliser pour en faire une réalité.
«Considéré dans son ensemble, il est clair que le Programme de développement durable à l’horizon 2030 ne produit pas encore les résultats dont notre monde a désespérément besoin», a déclaré mardi 20 septembre 2016 M. Thomson évoquant la persistance de conflits, la crise mondiale des réfugiés, les écarts entre riches et pauvres ainsi que les dommages causés à l’environnement. «Nous devons faire mieux pour accélérer la mise en œuvre des ODD», a-t-il souligné. Lire la suite

Le chef de l’ONU appelle les dirigeants du monde à être au service de leurs peuples

Le Secrétaire général Ban Ki-moon à l’ouverture du débat général de la 71ème session de l’Assemblée générale. Photo ONU/Cia Pak

Le Secrétaire général Ban Ki-moon à l’ouverture du débat général de la 71ème session de l’Assemblée générale. Photo ONU/Cia Pak

A l’ouverture du débat général de l’Assemblée générale, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé mardi 20 septembre 2016 les dirigeants du monde à être au service de leurs peuples et à respecter les droits de l’homme, et à ne pas chercher à rester au pouvoir par tous les moyens.
Alors qu’il s’apprête à quitter ses fonctions après dix ans passés à la tête de l’organisation internationale, M. Ban a dressé un tableau «profondément préoccupant» de l’état du monde.
«Des fossés de méfiance séparent de nombreux citoyens de leurs dirigeants, des extrémistes poussent les opinions dans deux camps opposés, la Terre nous agresse avec la montée des océans, des records de chaleur et des tempêtes, et le danger caractérise la vie de nombreux habitants», a-t-il déploré dans son dernier discours au débat général annuel de l’Assemblée générale de l’ONU. Lire la suite

Le Tchad appelle la communauté internationale à appuyer l’Union africaine dans la lutte contre le terrorisme

 Le Président du Tchad, Idriss Déby Itno, devant l’Assemblée générale. Photo ONU/Cia Pak


Le Président du Tchad, Idriss Déby Itno, devant l’Assemblée générale. Photo ONU/Cia Pak

Le Président du Tchad, Idriss Déby Itno, a appelé mardi 20 septembre 2016 la communauté internationale à appuyer l’Union africaine (UA) et ses Etats membres dans leurs efforts de lutte contre le terrorisme, qu’il a qualifié de « menace du siècle », dans son discours devant l’Assemblée générale de l’ONU.
«Je lance un appel du haut de cette tribune à tous les Etats membres des Nations Unies, en particulier aux partenaires de l’Afrique, pour qu’ils apportent leurs contributions au Fonds africain de lutte contre le terrorisme créé en juillet dernier par le Sommet de l’Union africaine à Kigali, au Rwanda», a déclaré M. Déby.
«La Somalie, la Libye, le Mali, le bassin du lac Tchad, le Sahel dans son ensemble, sont gravement déstabilisés et le péril cherche à s’étendre sur l’ensemble du continent», a averti le chef de l’Etat tchadien, qui assure la présidence tournante de l’UA. Lire la suite