Conseil des droits de l’homme : le chef de l’ONU aurait préféré que les Etats-Unis restent

Photo ONU/Elma Okic
Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève.

Suite à l’annonce par les Etats-Unis de leur retrait du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré mardi qu’il aurait préféré que ce pays reste au sein de cet organe basé à Genève.
« Le Secrétaire général aurait préféré que les États-Unis restent au Conseil des droits de l’homme. L’architecture des droits de l’homme de l’ONU joue un rôle très important dans la promotion et la protection des droits de l’homme dans le monde entier », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, en réponse à des questions de journalistes.

Continuer la lecture

Nigéria : le chef de l’ONU condamne une attaque meurtrière dans l’Etat de Borno

Photo OCHA/Yasmina Guerda
Des personnes déplacées par la violence de Boko Haram ramènent du bois dans leur camp à Dikwa, dans l’Etat de Borno, au Nigéria (archives).

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné une attaque meurtrière perpétrée samedi 16 juin dans la zone du gouvernement local de Damboa, dans l’Etat de Borno, au nord-est du Nigéria, par des membres présumés du groupe Boko Haram visant les célébrations de l’Aïd al-Fitr.
Le chef de l’ONU a présenté ses condoléances aux familles touchées ainsi qu’au gouvernement et au peuple du Nigéria et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Continuer la lecture

Migrants : le chef de l’ONU appelle à préserver l’unité familiale

UNICEF/Adriana Zehbrauskas
Le point de passage frontalier sur le Rio Grande, reliant Reynosa, au Mexique et McAllen, au Texas, aux États-Unis.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé lundi à préserver l’unité familiale quand il s’agit des enfants migrants.
« Le Secrétaire général estime que les réfugiés et les migrants devraient toujours être traités avec respect et dignité, et conformément au droit international en vigueur », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.
« Les enfants ne doivent pas être traumatisés en étant séparés de leurs parents. L’unité familiale doit être préservée », a-t-il ajouté.
La question des migrants et des réfugiés est un des défis auxquels la communauté internationale est actuellement confrontée dans diverses régions du monde.

Continuer la lecture

Mali : l’ONU note des progrès encourageants dans le processus de paix dans un contexte sécuritaire volatile

Photo ONU/Loey Felipe
Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix,devant le Conseil de sécurité (archives)

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, s’est déclaré jeudi encouragé par les avancées dans le processus de paix au Mali tout en rappelant que le contexte sécuritaire reste volatile avec de nombreuses pertes en vies humaines.
“Les douze derniers mois qui se sont écoulés depuis l’adoption de la résolution 2364 en juin 2017 ont été les plus encourageants en termes d’avancées dans le processus de paix depuis la signature, il y a maintenant trois ans de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali”, a dit M. Lacroix dans un exposé devant les membres du Conseil de sécurité.

Continuer la lecture

Le chef de l’humanitaire de l’ONU appelle à éviter le pire au Sahel

Photo FAO/Giulio Napolitano
Des bergers amènent leurs animaux à une source d’eau au Niger.

Le chef de l’humanitaire de l’ONU, Mark Lowcock, s’est déclaré de plus en plus préoccupé par la situation au Sahel, où près de 6 millions de personnes au Burkina Faso, au Tchad, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal luttent pour subvenir à leurs besoins alimentaires quotidiens et où la malnutrition sévère menace la vie de 1,6 million d’enfants.
Il s’agit de la crise la plus grave que connaît la région depuis celle de 2012, et les mois les plus critiques sont encore à venir.

Continuer la lecture

Les soldats de la paix du Burkina Faso sauvent des vies au Mali

Pascaline Ouédraogo, Jeune soldate du contingent burkinabe de la MINUSMA

8 juin 2018. Ce matin, les soldats de la paix burkinabé se préparent à s’acquitter de leurs tâches quotidiennes de protection des civils et du personnel, des installations et du matériel des Nations Unies à Tombouctou, dans le nord du Mali.
Parmi eux, Pascaline Ouédraogo, une Sergente de 26 ans. La jeune soldate est nouvelle aux Nations Unies, car c’est sa première mission au sein du bataillon d’infanterie burkinabé, elle est très honorée de pouvoir aider le pays voisin : « Je suis fière d’être ici car le Mali et le Burkina Faso sont presque le même pays, ce qui se passe au Mali pourrait arriver aussi au Burkina Faso, alors nous aurions besoin de l’aide d’autres personnes », dit-elle.

Continuer la lecture

Sommet Etats-Unis/Corée du Nord : étape importante dans la dénucléarisation de la péninsule coréenne (ONU)

Photo Maison Blanche
Le Président américain Donald Trump (à droite) avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Singapour

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est félicité mardi de la tenue du Sommet entre les dirigeants de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et des États-Unis, qui constitue, selon lui, « une étape importante dans la promotion d’une paix durable et la dénucléarisation complète et vérifiable de la péninsule coréenne ».
Le Président américain Donald Trump et son homologue nord-coréen Kim Jong-un se sont rencontrés mardi matin à Singapour. Il s’agissait de la toute première rencontre face à face entre un président américain et un dirigeant nord-coréen.

Continuer la lecture

Humanitaire : une année 2017 marquée par des crises complexes, l’insécurité alimentaire et l’escalade des conflits (ONU)

Photo UNICEF/UN055929/Gilbertson VI
Des enfants jouent avec de l’eau lors d’une récréation dans une école soutenue par l’UNICEF dans le camp de déplacés de Bukasi, à Maiduguri, dans l’Etat Borno, au Nigéria.

Au début de 2017, plus de 128 millions de personnes avaient besoin d’aide humanitaire dans 33 pays. À la fin de l’année, ce nombre était passé à 141 millions, indique le rapport annuel du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) publié lundi.
Cette augmentation du nombre de personnes ayant besoin d’aide est due à la complexité de crises prolongées, à l’escalade des conflits dans plusieurs pays, à la vulnérabilité induite par le changement climatique et à une série de catastrophes naturelles.

Continuer la lecture

Sommet Etats-Unis/Corée du Nord : l’ONU se félicite de la recherche d’une solution diplomatique

Photo ONU/Manuel Elias
Le Secrétaire général de l’ONU António Guterres lors d’un point de presse à New York le 11 juin 2018.

Quelques heures avant le Sommet entre les Etats-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) à Singapour, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a félicité les dirigeants de ces deux pays pour leurs efforts destinés à trouver une solution diplomatique aux tensions dans la péninsule coréenne.
« Les deux dirigeants cherchent à sortir du cycle dangereux qui a suscité tant d’inquiétude l’année dernière. La paix et une dénucléarisation vérifiable doivent rester l’objectif clair et partagé », a dit M. Guterres lors d’un point de presse lundi à New York, en référence au programme nucléaire nord-coréen.

Continuer la lecture

La crise dans le Bassin du Lac Tchad due à Boko Haram doit être une priorité humanitaire (ONU)

Une jeune fille déplacée avec sa famille de son village au Tchad par le groupe Boko Haram (archives). Photo UNICEF/Sokhin

« Il faut remettre la situation dans le Bassin du Lac Tchad au centre des préoccupations et la question de Boko Haram ne doit pas être oubliée », a déclaré la Coordinatrice humanitaire de l’ONU au Niger, Bintou Djibo, lors d’une conférence de presse ce vendredi à Genève sur la situation dans cette région.
En compagnie de ses collègues responsables humanitaires au Nigéria, au Cameroun et au Tchad, Mme Djibo a attiré l’attention des donateurs sur la situation dans le Bassin du Lac Tchad, « qui est une crise sécuritaire et une question de protection ».

Continuer la lecture